"Le coronapass pour les discothèques, c’est mieux qu’une fermeture" : l’UCM en faveur d'un pass sanitaire pour le monde de la nuit

“Un événement de 300-400 personnes doit pouvoir avoir lieu avec le pass sanitaire”, réclame Thierry Ivens, porte-parole de l'UCM, une association de défense des indépendants.

"Le coronapass pour les discothèques, c’est mieux qu’une fermeture" : l’UCM en faveur d'un pass sanitaire pour le monde de la nuit
© SHUTTERSTOCK
Le comité de concertationse penchera sur la question du monde de la nuit, des discothèques et des petits événements. Depuis le 13 août, des événements de plus de 1.500 personnes peuvent avoir lieu en extérieur, et dès le 1er septembre en intérieur, moyennant le Covid safe ticket, un pass sanitaire par lequel la personne doit prouver qu’elle est soit complètement vaccinée, soit qu’elle a été testée négative ou est immunisée. Le président de Vooruit, Conner Rousseau, le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité