Pénurie de puces et production en chute libre, le cas Toyota peut-il se répéter chez nous ? "Ce qu’il faut, c’est un transfert de technologie... vers l'Europe"

La pénurie de semi-conducteurs place les constructeurs automobiles dans une situation critique.

Le constructeur japonais, qui visait une production de 900 000 véhicules pour septembre, espère atteindre environ 500 000 unités.
©AFP
40 %. Toyota a annoncé devoir réduire de 40 % sa production automobile en septembre par rapport à ce que le groupe avait anticipé en raison de la pénurie, en particulier...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet