Action syndicale en vue chez Brussels Airlines : "Le but n'est pas de punir les passagers"

Depuis plusieurs semaines, les syndicats dénoncent ce qu'ils considèrent comme une charge de travail excessive pour le personnel de cabine.

Action syndicale en vue chez Brussels Airlines : "Le but n'est pas de punir les passagers"
©Shutterstock
La Libre Eco avec Belga

Des actions syndicales pourraient avoir lieu prochainement au sein de la compagnie aérienne Brussels Airlines, après l'échec d'une réunion de conciliation sur la charge de travail du personnel de cabine. Les représentants des travailleurs vont consulter leurs bases en ce sens durant le week-end, a appris Belga. "Mais le but n'est pas de punir les passagers", a assuré Olivier Van Camp, du syndicat socialiste BBTK. Les syndicats se plaignent depuis un certain temps de ce qu'ils considèrent comme une charge de travail excessive pour le personnel de cabine, avec des problèmes de combinaisons de vols, de gestion de la fatigue et de planification du personnel.

La direction a déjà proposé le recrutement de vingt équivalents temps plein, mais cela ne suffit pas aux yeux des organisations syndicales. Une réunion de conciliation a eu lieu jeudi, mais elle n'a donné aucun résultat, confirme d'ailleurs également vendredi la direction de la compagnie aérienne.

"Nous allons discuter du dossier ce week-end avec les délégués", explique le secrétaire permanent Olivier Van Camp. Le son de cloche est le même du côté de la CNE, confie son homologue du syndicat chrétien Didier Lebbe, évoquant un personnel "épuisé" avec les nombreux vols actuellement opérés par Brussels Airlines. Des assemblées du personnel sont prévues samedi et dimanche.

"Faire pression sur la direction"

Des actions ne sont pas exclues. "C'est l'une des possibilités. Mais nous ne voulons pas punir les passagers", souligne le responsable du BBTK. "Nous allons voir comment nous pouvons faire pression sur la direction, sans frapper durement les passagers."

Toute mesure sera en tous les cas prise en front commun syndical. Les différentes organisations consulteront chacune leurs affiliés durant le week-end pour décider d'éventuelles actions.

Ces dernières semaines, les syndicats avaient distribué des dépliants aux passagers pour dénoncer les problèmes auxquels font face les travailleurs. Ils ont également appelé le personnel de cabine à suivre les règles de sécurité à "100 %".

L'annulation d'une convention collective de travail, conclue en juin de l'année dernière et qui définit le régime de travail actuel du personnel de cabine, n'est cependant pas une option, prévient la compagnie. "La compétitivité de l'entreprise est cruciale pour créer un avenir durable pour l'entreprise et son personnel. Brussels Airlines condamne toute action sociale susceptible de nuire à ses clients, d'affecter la charge de travail des autres membres du personnel et de mettre en danger la progression de l'entreprise et sa stabilité financière. La direction reste déterminée à mettre en œuvre des solutions permettant de réduire la charge de travail actuellement élevée du personnel de cabine et continue à soutenir un dialogue social ouvert et constructif."

Sur le même sujet