De Samsung à Hyundai: comment les "chaebols", ces empires familiaux, ont pris le contrôle de l'économie de la Corée du Sud

L’économie de la Corée du Sud est portée depuis plusieurs décennies par les chaebols. Corruption, centralisation, étouffement des PME… Si ces empires familiaux (Samsung, LG, Huyndai, etc.) ont à une époque sauvé le pays, ils le mettent aujourd’hui en danger.

Lee Jae-yong (centre), héritier du conglomérat Samsung et plus grand chaebol du pays, a écopé de cinq ans de prison dans une vaste affaire de corruption.
Lee Jae-yong (centre), héritier du conglomérat Samsung et plus grand chaebol du pays, a écopé de cinq ans de prison dans une vaste affaire de corruption. ©AFP
François Thys
...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet