La réapparition de l’enseigne Pimkie trois mois après sa faillite pose question

L'enseigne française retenterait l'aventure belge après sa faillite en mars dernier, qui s'était soldée par la fermeture de 24 points de vente et la disparition de 136 emplois. Derrière la nouvelle société, on retrouve les anciens actionnaires.

La réapparition de l’enseigne Pimkie trois mois après sa faillite pose question
© Belga Image
C.M.
Trois mois seulement après l’annonce de la faillite de l’enseigne française de mode Pimkie en Belgique, qui s’était soldée par la fermeture, fin mars, de 24 points de vente et le licenciement sec de 136 travailleurs,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet