Lancement du Belgian Recovery Fund : 350 millions d'euros pour les entreprises belges

Ce fonds constitue une première étape importante dans l'élaboration du Fonds de transformation du ministre Van Peteghem.

Lancement du Belgian Recovery Fund : 350 millions d'euros pour les entreprises belges
© Belga Image
Fleur Olagnier

Le ministre des Finances, Vincent Van Peteghem, et le secrétaire d'État pour la Relance et les Investissements stratégiques, Thomas Dermine, viennent de lancer un nouveau fonds : le Belgian Recovery Fund. Doté d'un montant qui pourra aller jusqu'à 350 millions d'euros, il devrait permettre de renforcer la solvabilité des entreprises belges, après la crise liée à l'épidémie de Covid-19.

Cette opération constitue une première étape importante dans l'élaboration du Fonds de transformation du ministre Van Peteghem. Ce dernier dispositif avait été annoncé début 2021. Il représente une enveloppe de 750 millions d'euros, d'une part pour la relance économique post-coronavirus, et d'autre part pour une transition vers une économie plus "durable, inclusive et numérique". Le gouvernement souhaite notamment appeler les investisseurs institutionnels et privés à débloquer 2 milliards d'euros grâce à ce fonds.

Concernant le Belgian Recovery Fund tout juste lancé, il doit réunir jusqu'à 350 millions d'euros, dont 100 millions en provenance du Fonds de transformation, via la Société fédérale de participations et d’investissement (SFPI), et 250 millions d’euros via des investisseurs institutionnels (compagnies d’assurance, banques, fonds de pension...).

Prêts subordonnés et/ou convertibles

Au cours des cinq prochaines années, le fonds accordera des prêts subordonnés et/ou convertibles aux entreprises belges ayant un business plan "ambitieux et durable".

La société de gestion d'actifs Tikehau Investment Management, de Tikehau Capital, a été sélectionnée pour gérer le Belgian Recovery Fund, c'est-à-dire sourcer les investisseurs institutionnels et gérer les activités d'investissement. A noter que Tikehau Capital devrait pour sa part investir 15 millions d'euros dans le fonds.

"Nos entreprises font face à un double défi : celui de se redresser après la crise du Covid et de se préparer aux mutations profondes de notre économie, notamment face à l'urgence climatique, commente Thomas Dermine, Secrétaire d'État pour la Relance et les Investissements stratégiques. Le Recovery Fund est une première étape pour les soutenir dans cette démarche en améliorant leur solvabilité".

Sur le même sujet