X-Air Services Liège devrait licencier 65 de ses 101 travailleurs

Une partie des activités du site vont être délocalisées à Paris.

X-Air Services Liège devrait licencier 65 de ses 101 travailleurs
©ASL Aviation Holding
La Libre Eco avec Belga

La société de maintenance aéronautique X-Air Services Liège a fait part de son intention de supprimer 65 équivalents temps plein sur un effectif de 101 travailleurs, a indiqué jeudi la CGSLB dans un communiqué. Cette décision serait la conséquence de l'annonce officielle d'ASL Airlines Belgium, l'actionnaire à 50 % de X-Air Services et son principal client (99 %), de vouloir transférer la maintenance de 20 de ses 26 avions vers l'aéroport Charles de Gaulle en France.

"TNT-FedEx a annoncé il y a six mois qu'elle entendait faire de Paris-Charles De Gaulle sa base principale, ce qui allait avoir des répercussions sur X-Air Services à Liège", souligne Vicky Hendrick, secrétaire permanente CGSLB.

Le syndicat libéral affirme avoir tiré la sonnette d'alarme à plusieurs reprises pour envisager rapidement des alternatives dans le cas où il n'y aurait plus suffisamment d'avions maintenus sur Liège.

"Et aujourd'hui cette annonce tombe au cours d'un conseil d'entreprise extraordinaire", déplore la représentante.

Direction et syndicats se réunissent le 20 septembre.