Entrepreneurs en transition #1 : Savoir pourquoi

Avec l’enchaînement des crises sur des plans très divers, les entrepreneurs actuels cherchent à mettre du sens dans leur activité, à "savoir pourquoi" ils se lancent. Une chronique de Roald Sieberath, multi-entrepreneur, coach de start-up et responsable de l’Accélérateur Transition pour LeanSquare, professeur invité à l’UCLouvain et à l’UNamur.

Roald Sieberath, multi-entrepreneur, coach de start-up et responsable de l'Accélérateur Transition pour LeanSquare, professeur invité à l’UCL et à l’UNamur.
Contribution externe

Libre Eco week-end |

Un pessimiste qui regarderait en arrière verrait dans les dernières années écoulées un empilement de crises : une économie déjà fragile, une crise écologique et climatique qui plane, le mal-être d’une société en perte de sens…

Et par-dessus ça, la crise du Covid qui est venue comme un révélateur rendre ces dysfonctionnements encore plus criants et visibles.

Mais un entrepreneur est par nature plutôt un optimiste. Certains l’ont même défini comme quelqu’un qui a foi en lui et en l’avenir.

Il constate la même crise de sens, mais réalise aussi que le sens, c’est l’individu qui peut le donner.

Dans un monde agité par une logique absurde et des décennies à penser le profit avant tout (Milton Friedman et l’école de Chicago), l’entrepreneur en transition peut choisir de tracer une voie nouvelle où, à côté de l’équilibre économique, d’autres mesures de valeur(s) rentrent en ligne de compte.

Que ce soit lancer une brasserie en mode coopérative et locale (comme BCL) ou utiliser le big data pour améliorer la mobilité et fluidifier la ville (Stoomlink), les projets en transition peuvent emprunter mille chemins et incarner chacun un angle d'approche assez personnel pour un monde plus sain, plus humain.

À petite échelle pour commencer, certes.

Mais je crois fortement au ripple effect : l'effet d'onde, comme un caillou jeté dans un lac, qui peut toucher d'autres bords par propagation.

L'entrepreneur en transition aura généralement longuement réfléchi à son pourquoi, à son why (popularisé par le célèbre TED Talk de Simon Sinek), et c'est indéniablement un des facteurs déterminants au démarrage. L'entrepreneur est aussi quelque part son propre produit, et grâce à la force et l'authenticité de son engagement et son message, il va attirer par résonance d'autres citoyens (accessoirement clients) qui partagent cette même interrogation, dans un monde qui change.