Ethiopian Airlines redonne sa chance au Boeing 737 MAX

Ethiopian Airlines prévoit d'utiliser à nouveau des avions 737 MAX d'ici la fin de l'année ou le début de l'année prochaine.

Ethiopian Airlines redonne sa chance au Boeing 737 MAX
©Belga Image
La Libre Eco avec Belga

Deux ans et demi après l'accident d'un Boeing 737 MAX d'Ethiopian Airlines, qui a fait 157 morts et entraîné la création d'une zone d'exclusion aérienne mondiale pour les appareils MAX, la compagnie aérienne et le constructeur de l'appareil sont parvenus à un accord. Ethiopian Airlines prévoit d'utiliser à nouveau des avions 737 MAX d'ici la fin de l'année ou le début de l'année prochaine, a déclaré le directeur général de la compagnie. Le 10 mars 2019, un Boeing 737 MAX exploité par Ethiopian Airlines s'est écrasé quelques minutes après avoir décollé de l'aéroport d'Addis-Abeba, la capitale éthiopienne. Les 157 occupants du vol ET302 ont été tués. Il s'agit du deuxième accident mortel de ce type d'avion en quelques mois, et quelques jours plus tard, l'avion a été cloué au sol dans le monde entier.

Seulement vingt mois plus tard, en novembre 2020, les États-Unis ont été les premiers à lever la zone d'exclusion aérienne, rapidement suivis par le Canada et l'Union européenne. En attendant, le 737 MAX est à nouveau autorisé à voler dans la plupart des pays. L'Inde et la Malaisie, par exemple, ont récemment donné leur feu vert. Parmi les grands marchés aéronautiques, seule la Chine a encore une interdiction.

Pas encore tous les feux verts

L'autorité aéronautique éthiopienne n'a pas encore donné le feu vert au 737 MAX non plus. Mais Ethiopian Airlines a conclu un accord avec Boeing au sujet du crash. Dans une interview accordée à Bloomberg TV, Tewolde GebreMariam, directeur général d'Ethiopian, a déclaré qu'il était convaincu que le MAX, après avoir été modifié par Boeing, était désormais un avion sûr. La première compagnie aérienne d'Afrique prévoit de remettre l'appareil en service "à la fin de cette année civile ou au début de l'année prochaine, en janvier".

Le contenu exact de l'accord est confidentiel. Le Seattle Times a écrit en janvier que Boeing avait proposé un règlement compris entre 500 et 600 millions de dollars, principalement sous la forme de remises sur les futures commandes et contrats de maintenance.

La semaine dernière, Ethiopian Airlines et Boeing ont également annoncé un accord visant à faire de l'Éthiopie un "hub aérien" pour l'Afrique. Il s'agissait notamment de construire une usine de pièces d'avion et des capacités supplémentaires de maintenance des avions. La crise du MAX a coûté à Boeing un montant estimé à 21 milliards de dollars jusqu'à présent, dont 9 milliards pour indemniser les passagers des compagnies aériennes.

Il n'y a pas encore de nouvelles concernant un éventuel règlement entre Boeing et Lion Air. Un 737 MAX de ce transporteur d'Asie du Sud-Est s'est écrasé dans la mer de Java (Indonésie) en octobre 2018. Dans cet accident, 189 personnes sont mortes.

Sur le même sujet