La biotech belge Bone Therapeutics, courtisée par Hybrigenics, décolle en Bourse

L'entreprise française avait déjà tenté d'établir un pont avec la start-up belge par le passé.

La biotech belge Bone Therapeutics, courtisée par Hybrigenics, décolle en Bourse
©Shutterstock

Près de 20 % de hausse et une action à 1,66 euro en fin de séance ce mardi. Un saut de puce par rapport aux débuts en bourse en 2015 (avec une action qui avait vite dépassé les 20 euros) pour Bone Therapeutics, mais les volontés de rachat par le Français Hybrigenics ont visiblement réconforté les investisseurs mardi. Un bol d’air pour l’entreprise basée à Gosselies, après son coup dur fin août. La biotech avait effectivement publié des résultats décevants par rapport à son étude de phase III à propos de son gel destiné à traiter l’arthrose du genou.

"À la suite de cette annonce, Hybrigenics a décidé de renouveler sa proposition de discussions, convaincue qu'un rapprochement de certaines activités des deux sociétés permettrait de créer de la valeur supplémentaire pour les actionnaires d'Hybrigenics et de Bone Therapeutics", a donc annoncé la biotech basée dans le Gard.

"Les technologies actuellement développées par les deux sociétés sont très complémentaires (approches allogénique et autologue de l'utilisation des cellules-souches) et adressent des marchés avec des problématiques assez proches", précise-t-elle.

Du côté de l'entreprise carolo, on ne ferme donc pas, pour le moment, la porte sur cette option. "Cette opportunité d'entamer des discussions avec Hybrigenics sera soigneusement évaluée par le conseil d'administration de Bone Therapeutics, au même titre que les autres opportunités stratégiques présentées à Bone Therapeutics, en tenant compte des intérêts de ses actionnaires et des autres parties prenantes". La suite au prochain épisode donc.

En attendant, le cours de l’action Hybrigenics a lui aussi grappillé quelques pourcents, pour atteindre 0,19 euro. À noter que sa capitalisation boursière est de 45 millions d’euros, contre 27 millions pour Bone Therapeutics.

Parade amoureuse

Hybrigenics avait déjà tenté un rapprochement, début 2020, lorsque l’action de Bone Therapeutics avoisinait les 3 euros.

Cependant, la biotech wallonne avait visiblement mis fin aux négociations. Hybrigenics "avait alors reçu, à sa grande surprise, une fin de non-recevoir à cette proposition de discussions", rappelle cette dernière dans son communiqué publié mardi.

Les conditions actuelles seraient donc potentiellement plus avantageuses pour le groupe français.

Pour rappel, ce dernier avait annoncé en mars un financement de 50 millions d’euros, étalé sur 24 mois, via l’émission d’obligations convertibles, ne cachant pas ses volontés d’acquisitions potentielles.

"Ces fonds nous permettront […] de saisir des opportunités d'investissements avec des retours sur investissement significatifs. Nous ciblons des sociétés disposant de technologies novatrices dans l'univers de la médecine personnalisée, qui représentent le futur sur le plan de la santé ou de l'esthétisme", avait déclaré Jean-Paul Ansel, en toute transparence donc quant à ses volontés, le président du CA d'Hybrigenics.

Sur le même sujet