La biotech allemande TIB Molbiol va être rachetée par le groupe Roche

Le montant de la transaction n'a pas été communiqué par les deux entreprises.

La biotech allemande TIB Molbiol va être rachetée par le groupe Roche
©AFP
La Libre Eco avec AFP

Le groupe pharmaceutique suisse Roche annoncé se renforcer dans les tests de diagnostics en rachetant la société de biotechnologie allemande TIB Molbiol, un partenaire grâce à qui il avait pu rapidement disposer d'un premier test de détection de Covid-19.

Le groupe suisse a signé un accord pour racheter intégralement ce partenaire avec lequel il collabore depuis plus de 20 ans, a-t-il indiqué dans un communiqué, sans divulguer le montant de la transaction.

L'opération, soumise aux conditions de clôture habituelles, devrait être finalisée durant le quatrième trimestre, a-t-il précisé.

Basée à Berlin, TIB Molbiol est un fabricant d'oligonucléotides qui s'est illustré dans la mise au point à très courte échéance de tests pour les maladies infectieuses émergentes.

A la pointe dans son domaine

L'entreprise avait été parmi les premières à fournir des outils de diagnostic et de recherche pour l'anthrax, la grippe aviaire, le SRAS, la grippe porcine, le MERS ou plus récemment le Covid-19.

Grâce à la collaboration avec TIB Molbiol, Roche avait pu disposer d'un premier outil de détection, élaboré à des fins de recherche seule, dès janvier 2020, soit "quelques jours seulement après que le nouveau coronavirus a été séquencé pour la première fois", a mis en avant Thomas Schinecker, le directeur de la division diagnostics de Roche, cité dans le communiqué.

Ce rachat doit permettre d'étendre l'offre de Roche dans les tests de diagnostics moléculaires pour les pathogènes existants ou émergents, a-t-il souligné.

Numéro un mondial de l'oncologie, Roche s'appuie également sur une division spécialisée dans les tests de diagnostics. Au fur et à mesure de la pandémie, le groupe suisse a mis au point toute une batterie de tests, allant des tests PCR et antigéniques au test permettant de distinguer le Covid-19 de la grippe.

En 2020, cette division avait dégagé un chiffre d'affaires de près de 13,8 milliards de francs suisses (12,6 milliards d'euros), soit 23 % des ventes du groupe.