Fonder une entreprise en misant sur la défaite des sportifs français : les secrets derrière le succès de la Fédération Française de la Lose

Lancée comme une simple plaisanterie en 2016, la Fédération Française de la Lose rassemble désormais près de 850 000 abonnés et s’est transformée en une véritable entreprise. Rencontre.

"L’idée était de se dire : si les gens veulent de la défaite, faisons-en un lieu de culte", résume Louis, cofondateur, pour décrire le concept de la FFL.
"L’idée était de se dire : si les gens veulent de la défaite, faisons-en un lieu de culte", résume Louis, cofondateur, pour décrire le concept de la FFL. ©FFL
Thys François
"Nous sommes des entrepreneurs accidentels", plaisante d'entrée Louis, l'un des fondateurs, pour qualifier la folle évolution de la Fédération Française de la Lose. La FFL, c'est...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet