La foodtech gantoise Deliverect recrute 150 personnes

L'entreprise compte parmi ses clients des acteurs mondiaux tels que KFC ou Burger King.

La foodtech gantoise Deliverect recrute 150 personnes
©Shutterstock
La Libre Eco avec Belga

L'acteur belge de la foodtech Deliverect recrute 150 personnes dans le monde, dont 50 en Belgique, pour développer ses systèmes. La start-up gantoise met en relation des restaurants avec des sociétés de livraison telles qu'Uber Eats et Deliveroo afin de simplifier les livraisons.

Grâce à la crise du coronavirus, l'entreprise est en mesure de se développer fortement et de compter parmi ses clients des acteurs mondiaux tels que les sociétés de restauration rapide KFC et Burger King. Fondée en 2018, Deliverect ouvre un nouveau bureau à Gand et a l'ambition de développer son effectif mondial de 250 personnes.

Coordination

L'entreprise a pu profiter de la crise l'année dernière, le nombre de commandes ayant explosé. Les restaurants et les grandes chaînes demandent un meilleur contrôle des livraisons de repas. "Si vous entrez dans un restaurant aujourd'hui, ils ont beaucoup de tablettes", explique le PDG Zhong Xu. "Une pour Uber Eats, une pour Deliveroo, une pour leur propre site web et ainsi de suite. C'est déjà beaucoup d'écrans et un sacré boulot."

Le logiciel de Deliverect vise à automatiser ce processus et à le relier aux systèmes de points de vente. "De cette façon, les clients obtiennent leur nourriture plus rapidement et beaucoup moins d'erreurs sont commises", dit Xu. La société gantoise a pu attirer en peu de temps des clients dans 13 000 sites répartis dans 30 pays et a connu plusieurs cycles d'investissement fructueux à la suite de la pandémie. Deliverect recherche principalement des développeurs.

Sur le même sujet