L'entreprise belge Ontex envisage de revendre sa filiale brésilienne

La société flamande avait racheté Hypermarcas en 2016.

L'entreprise belge Ontex envisage de revendre sa filiale brésilienne
©BELGA
La Libre Eco avec Belga

L'entreprise de produits d'hygiène Ontex a lancé le processus de vente de sa filiale brésilienne, selon nos confrères de De Tijd. Le Brésil est l'un des marchés les plus importants pour l'entreprise belge, mais constitue un motif de préoccupation depuis plusieurs années. Plus tôt cette année, Ontex a annoncé vouloir économiser 120 millions d'euros d'ici 2023 pour compenser la hausse du prix des matières premières. Des lignes de production en Belgique et en Allemagne sont examinées tandis qu'une nouvelle usine est en construction aux États-Unis, a indiqué l'entreprise au mois de juin. Désormais, la filiale brésilienne serait également en vente.

La porte-parole de l'entreprise n'a ni confirmé ni infirmé les informations du quotidien. "Nous évaluons notre stratégie de marché dans chaque région où nous sommes actifs. Notre position stratégique sur les marchés émergents est également revue en permanence", précise un bref communiqué.

Ontex est présent au Brésil depuis 2016 après l'acquisition des activités d'Hypermarcas. Mais le rachat n'a pas été une réussite en raison notamment d'une forte concurrence et de la volatilité du réal qui a pesé sur les résultats.

Ontex a par ailleurs annoncé mardi avoir lancé la construction d'une installation de panneaux solaires dans son usine en Italie (Ortona), d'une puissance de 11 600 MWh, soit la plus grande du pays. Elle couvrira la plupart des besoins en électricité