Les trois quarts des métallurgistes d'ArcelorMittal Gand rejettent l'accord sur la nouvelle CCT

Un préavis de grève est imminent.

Les trois quarts des métallurgistes d'ArcelorMittal Gand rejettent l'accord sur la nouvelle CCT
©Belga Image
La Libre Eco avec Belga

Les ouvriers sidérurgistes d'ArcelorMittal Gand ont rejeté un pré-accord sur une nouvelle convention collective de travail (CCT), a annoncé lundi le front commun syndical, qui va déposer un préavis de grève. La paix sociale semble fragile dans l'usine sidérurgique depuis quelque temps, avec plusieurs arrêts de travail survenus ces dernières semaines. Le géant sidérurgique a pourtant récemment annoncé un investissement d'1,1 milliard d'euros dans son usine gantoise.

Le pré-accord qui avait été conclu prévoyait une prime corona et une augmentation salariale de 0,4 %. Des promesses ont également été faites en matière de niveau d'emploi, de fin de carrière et de mobilité.

Sur les 3.076 ouvriers ayant le droit de se prononcer sur le texte, 73,47 % ont correctement voté. Et parmi ceux-ci, 75,48 % ont rejeté la proposition de CCT.

Les représentants syndicaux, réunis en front commun, annoncent le dépôt d'un préavis de grève. "Le résultat est clair", constatent les syndicats ACV-CSC Metea, ABVV Metaal et ACLVB. "Nous avons reçu le mandat de déposer un préavis de grève".

Sur le même sujet