BlaBlaCar franchit la barre des 100 millions d'inscrits : "On est en recroissance pour la première fois depuis 2019"

L'opérateur souhaite renforcer le développement de son offre de covoiturage domicile-travail ainsi que son offre d'autocars.

BlaBlaCar franchit la barre des 100 millions d'inscrits : "On est en recroissance pour la première fois depuis 2019"
©Belga Image
La Libre Eco avec AFP

BlaBlaCar a dépassé les 100 millions d'inscrits dans le monde, dont 20 millions en France, avec une forte reprise de ses activités en septembre, a indiqué mardi sa direction.

Après une pause pendant la crise sanitaire, les inscriptions se sont accélérées en septembre sur la plateforme de covoiturage, avec entre 450.000 et 500.000 nouveaux membres par semaine dans 22 pays, et une proportion de conducteurs "jamais vue auparavant".

"C'est évidemment corrélé à l'augmentation des prix à la pompe", a souligné le directeur général de l'entreprise Nicolas Brusson lors d'une conférence de presse pour les 15 ans de la marque. "On est en recroissance pour la première fois depuis 2019."

115 millions levés au printemps

A l'image de son développement international, la cent-millionième inscrite est une Brésilienne de 38 ans, qui a fait un trajet entre Sao Paulo et Campinas (sud-est). "90 % des nouveaux inscrits sont hors de France", a ajouté Nicolas Brusson.

La plateforme n'a pas souhaité préciser combien de ces membres étaient actifs, mais a rappelé qu'elle avait enregistré en 2019 100 millions de trajets pour 71 millions de passagers. Blablacar, qui a levé 115 millions de dollars au printemps, avec une valorisation à 2 milliards de dollars, se dit "pleinement financée pour cette reprise, mais aussi pour être ambitieux sur ces marchés et se poser des questions sur d'éventuelles acquisitions".

L'opérateur souhaite renforcer le développement de son offre de covoiturage domicile-travail ainsi que son offre d'autocars.

Les dirigeants de la société aux 700 salariés pensent aussi à un lancement en Bourse, mais pas "avant neuf ou douze mois".

Blablacar, qui n'a jamais publié ses comptes, avait gagné de l'argent en 2018, mais pas en 2019, avec plusieurs acquisitions dont Ouibus, la compagnie de cars de la SNCF.

Sur le même sujet