Stellantis veut implanter 15 000 bornes de recharge pour véhicules électriques à travers l'Europe

Le constructeur automobile Stellantis, né en janvier dernier de la fusion de PSA et de Fiat Chrysler (FCA), veut mettre en place un réseau public européen de bornes de recharge pour voitures électriques.

Stellantis veut implanter 15 000 bornes de recharge pour véhicules électriques à travers l'Europe
©Shutterstock
La Libre Eco avec Belga

Pour mener à bien son projet, il s'associe à la start-up italienne TheF Charging, spécialisée dans l'électromobilité. Les deux entreprises veulent placer des bornes de recharge rapide sur 2 millions de places de stationnement à 15 000 endroits en Europe d'ici 2025. Il s'agit principalement d'emplacements dans les centres-villes, dans les bâtiments publics, aux points stratégiques de mobilité et aux abords des centres de loisirs. Les premières stations de recharge rapide seront installées en Italie.

Selon Stellantis, le réseau de recharge sera accessible à toutes les voitures électriques. Toutefois, les clients du groupe (qui possède les marques Peugeot, DS, Citroën, Opel, Vauxhall, Fiat, Abarth, Alfa Romeo, Chrysler, Dodge, Jeep, Ram, Lancia et Maserati) auront droit à des "conditions exclusives".

L'entreprise italienne lancée en 2018 dispose actuellement, selon son site web, de 160 points de charge en Europe, dont un à Bruxelles, et se concentre sur le nord de l'Italie.