Comment le gouvernement compte récupérer les 110 millions d'euros d’aides "Corona" indues en 2022

Le droit passerelle et le chômage temporaire sont les principales sources de fraude ou d’erreur.

Fraude classique : une entreprise demande une aide “Corona” sur la base de fausses déclarations ou de fausses données.
Fraude classique : une entreprise demande une aide “Corona” sur la base de fausses déclarations ou de fausses données. ©JM Quinet
On pouvait s'étonner du montant astronomique repris dans le budget 2022 résultant de la traque aux aides "Corona" indûment perçues : 420 millions d'euros à récupérer en trois ans. Dont 110 millions pour la seule année 2022. Après avoir contacté les différents cabinets ministériels concernés,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet