Précarité, faibles revenus, pas de protection sociale : une étude dénonce les conditions de travail des livreurs de repas à Bruxelles

Une étude de la VUB pointe des pratiques inquiétantes au sein des plateformes comme Deliveroo ou Uber Eats.

“Les résultats montrent qu’en moyenne, les livreurs de repas ont effectivement des emplois plus précaires que les autres travailleurs", explique Elief Vandevenne, en charge de l'étude.
“Les résultats montrent qu’en moyenne, les livreurs de repas ont effectivement des emplois plus précaires que les autres travailleurs", explique Elief Vandevenne, en charge de l'étude. ©Shutterstock
C'est un procès fort attendu. Ce jeudi commenceront à Bruxelles les plaidoiries de l'affaire opposant la plateforme numérique de livraison de repas Deliveroo à plusieurs de ses coursiers, appuyés par l'auditorat du travail et l'ONSS, l'Office national de la sécurité sociale. Au centre du débat se trouve la nature de la relation de travail établie entre...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité