AB InBev enregistre un repli de 36 % de son bénéfice net

Sur juillet-septembre, le bénéfice net du groupe belgo-brésilien, connu pour ses marques mondiales Budweiser, Stella Artois et Corona, s'est élevé à un peu plus d'1 milliard de dollars, contre 1,58 milliard de dollars sur la même période de 2020.

AB InBev enregistre un repli de 36 % de son bénéfice net
©Belga Image
La Libre Eco avec Belga

Le numéro un mondial de la bière AB InBev a annoncé jeudi avoir enregistré un repli de 36 % sur un an de son bénéfice net au 3e trimestre, pénalisé par un ralentissement des ventes et un renchérissement des matières premières.

Sur juillet-septembre, le bénéfice net du groupe belgo-brésilien, connu pour ses marques mondiales Budweiser, Stella Artois et Corona, s'est élevé à un peu plus d'1 milliard de dollars, contre 1,58 milliard de dollars sur la même période de 2020.

Son chiffres d'affaires a gonflé au 3e trimestre de 7,9 % sur un an, à 14,27 milliards de dollars, marquant un certain essoufflement après un rebond de quelque 27 % au trimestre précédent. Le volume de production a lui augmenté de 3,4 % sur un an.

"La croissance (des revenus) a été partiellement atténuée par l'impact négatif des devises et du prix des produits de base, en plus des coûts élevés de la chaîne d'approvisionnement sur certains marchés", a reconnu l'entreprise dans un communiqué.

L'excédent brut d'exploitation (Ebitda), qui sert de référence pour les prévisions internes, a lui progressé de 3 %, à 5,21 milliards de dollars -- là encore très en-deçà de l'envolée de 31 % enregistrée au trimestre précédent.

Progression de l'activité

Pour autant, AB InBev a relevé légèrement sa fourchette de prévisions pour l'ensemble de l'exercice 2021, anticipant désormais une hausse de l'Ebitda comprise entre 10 et 12 % (contre une fourchette de 8 % à 12 % précédemment), avec une croissance du chiffre d'affaires supérieure à celle de l'Ebitda.

Mais sans préjuger d'une aggravation de la pandémie de Covid-19, précise le groupe.

Le PDG Michel Doukeris a salué jeudi une hausse des revenus et du bénéfice par rapport aux niveaux antérieurs à la pandémie, pointant "des investissements dans les marques et une accélération de la transformation numérique".

Sur l'ensemble des neuf premiers mois de 2021, l'activité a progressé de 17 % à 40,1 milliards de dollars, et l'Ebitda de 14,5 % à 14,3 milliards de dollars. Le bénéfice net a atteint 3,9 milliards de dollars, contre 1,6 milliard seulement sur la même période de l'an dernier, marquée par la crise économique liée aux mesures de confinement.

Parmi les axes stratégiques de développement, AB InBev investit dans la numérisation de la relation avec ses clients: sur janvier-septembre, le groupe revendique près de 50 millions de commandes sur ses plateformes de commerce en ligne auprès des particuliers, soit "1,5 fois plus que pour toute l'année 2020", alors qu'il continue de déployer ses plateformes de livraison par coursier à travers l'Amérique latine.

Sur le même sujet