La biotech belge Novadip Biosciences lève 19 millions d'euros

La société développe des traitements pour régénérer les tissus endommagés.

La biotech belge Novadip Biosciences lève 19 millions d'euros
©Shutterstock
Fleur Olagnier

Novadip Biosciences vient de lever 19 millions d'euros lors de la clôture d'un financement de série B, mené conjointement par le nouvel investisseur CR-CP Life Science Fund, une société de capital-risque basée à Hong Kong, New Science Ventures basée aux États-Unis et les investisseurs belges Fund+ et SRIW Life Sciences. Les actionnaires historiques VIVES Louvain Technology Fund et Invest BW ont également participé à l'opération, tandis que le Belge InvestSud a rejoint le groupe en tant que nouvel investisseur.

Suite à cette levée de fonds, la société a nommé Jason Zhou, PDG et directeur général de CR-CP, comme nouveau membre du conseil d'administration.

A court terme, Novadip va se concenter sur le développement de sa plateforme 3M³ de produits régénératifs. Il s'agit notamment de démontrer l'efficacité clinique de son produit osseux autologue NVD-003 dans des maladies telles que la pseudarthrose congénitale du tibia (CPT), une indication pédiatrique rare qui touche principalement les enfants présentant des handicaps fonctionnels à long terme. La FDA a déjà accordé une autorisation permettant à Novadip de mener une étude pilote aux États-Unis. De plus, l'entreprise a rapporté récemment des données intermédiaires positives de son essai clinique de phase I/IIa pour le NVD-003 chez des adultes souffrant de fractures non cicatrisantes et récalcitrantes du membre inférieur.

Développement clinique en Chine

Les fonds permettront aussi à Novadip de démontrer le potentiel clinique de son produit sur étagère NVD-X3 pour les os du pied et de la cheville, et la colonne vertébrale. La société prévoit de commencer le premier essai clinique en 2022, suite à des résultats positifs in vitro et in vivo.

"Nous sommes très enthousiastes quant au potentiel clinique de notre produit NVD-X3, ainsi qu'aux applications les plus récentes que nous explorons actuellement en oncologie", commente Denis Dufrane, PDG et co-fondateur de Novadip Biosciences.

Par ailleurs, la société étudie actuellement les possibilités de développement clinique en Chine.

Cette première clôture du financement de série B porte à 58 millions d'euros le montant total du financement par actions levé à ce jour, y compris la conversion d'un prêt de 11 millions d'euros. De plus, Novadip a récemment reçu un financement public non dilutif de la Région wallonne de 13,4 millions d'euros pour soutenir les développements de la série B.

Sur le même sujet