Solvay : bénéfice net qui s'envole, le groupe profite de la forte demande et résiste à l'inflation

Le groupe fait mieux que sur la même période en 2020 (forcément) mais dépasse également son chiffre d'affaires du troisième trimestre 2019. Il résiste donc aux pressions inflationnistes et tire son épingle du jeu.

Solvay vient également d'annoncer un investissement de près de deux milliards d'euros pour atteindre la neutralité carbone avant 2050.
Solvay vient également d'annoncer un investissement de près de deux milliards d'euros pour atteindre la neutralité carbone avant 2050. ©Belga
A. Msc.

Le groupe Solvay, qui vient d'annoncer en primeur à La Libre son investissement de près de deux milliards d'euros pour concrétiser sa neutralité carbone dans les prochaines années, publie également des résultats très solides pour ce troisième trimestre 2021.

Malgré les pressions inflationnistes, les restrictions énergétiques en Chine, la crise des semi-conducteurs qui touche particulièrement le secteur automobile, gros client du chimiste belge, le groupe se voit porté par une demande tout de même en hausse par rapport à la même période de 2020, conjuguée aux mesures de réduction des coûts.

“Le problème d’approvisionnement en semi-conducteurs fait qu’il y a une production moins importante de voitures mais nous travaillons dans l’allègement de celles-ci”, explique la CEO Ilham Kadri, avant de détailler que l’on retrouve beaucoup plus de composants Solvay dans les voitures hybrides et électriques que dans les modèles thermiques, ce qui permet de contrebalancer la réduction de la production.

De plus, elle estime que cette crise est un "phasage" qui devrait durer encore un moment mais finira par se résorber. Le groupe résiste donc "aux vents contraires".

Hausse de 55 % des bénéfices (par rapport à la même période en 2020)

"Le bénéfice net sous-jacent ressort à 273 millions d'euros au troisième trimestre, soit 55 % au-dessus de son niveau de 2020 sur la même période", avance le groupe.

Le chiffre d'affaires du troisième trimestre progresse quant à lui de 25 % organiquement sur un an et de +6 % par rapport à 2019, "reflétant la persistance d'une forte demande sur la plupart de nos marchés, avec notamment le chiffre d'affaires record dans Specialty Polymers", détaille Solvay.

"L'Ebitda sous-jacent du troisième trimestre ressort à 599 millions d'euros, soit une hausse de +31 % sur un an à périmètre et change constants, grâce à une demande soutenue, des actions d'atténuation prises face aux fortes hausses des prix de l'énergie, des matières premières et de logistique, et des économies de coûts structurels de 41 millions d'euros", signale Solvay, qui avait annoncé en début d'année la suppression de 500 postes dans le monde d'ici fin 2022.

Le free cash flow atteint 276 millions d'euros, "marquant le 10e trimestre consécutif de génération positive de cash", se félicite la CEO. Un acompte sur dividende de 1,50 euro brut par action, stable, validé par le conseil d'administration, sera mis en paiement le 17 janvier 2022.

Sur le même sujet