"Evergrande a honoré ses promesses avec qualité" : le géant de l'immobilier affirme avoir remis leurs biens à plus de 57 000 clients

Le groupe immobilier chinois Evergrande a remis plus de 57 000 biens à leurs propriétaires, a indiqué mercredi le promoteur ultra-endetté, dont la situation financière est scrutée avec inquiétude par les marchés.

L'un des vastes chantiers d'Evergrande, dans la ville de Huaian.
L'un des vastes chantiers d'Evergrande, dans la ville de Huaian. ©AFP
La Libre Eco avec AFP

Evergrande, qui traîne une ardoise estimée à 260 milliards d'euros, est l'un des plus gros groupes immobiliers de Chine. Pour cause de finances moribondes, la firme avait indiqué en septembre qu'elle ne pourrait peut-être pas honorer tous ses engagements.

Et des dizaines de propriétaires lésés, n'ayant pas reçu livraison de leur appartement, avaient manifesté devant le siège du groupe à Shenzhen.

"Entre juillet et octobre, Evergrande a livré 546 lots issus de 184 projets (immobiliers) à 57 462 propriétaires", a indiqué le groupe dans un communiqué.

Le document ne précise pas s'il s'agit uniquement de logements ou si le chiffre comprend également des biens commerciaux. "Evergrande a soigneusement finalisé chaque détail des logements et honoré ses promesses avec qualité", s'est félicité le groupe.

L'action d'Evergrande a gagné mercredi 4,7 % à la Bourse de Hong Kong où le promoteur est coté.

En septembre, la crainte d'une faillite d'Evergrande avait affolé les marchés internationaux après deux paiements d'intérêts sur des obligations en dollars non honorés. Le groupe, qui disposait d'un délai de grâce de 30 jours pour chaque échéance, s'est depuis acquitté des 131 millions de dollars (113 millions d'euros) dus au total.

Evergrande avait dans la foulée annoncé en octobre le redémarrage de certains chantiers qui avaient été mis à l'arrêt faute de liquidités. La mauvaise santé du groupe n'est qu'un des symptômes d'un secteur immobilier en Chine, globalement grippé.

Les prix des logements neufs sont ainsi en repli dans le pays pour la première fois en six ans, dans un contexte de méfiance des acheteurs face au risque de faillite de plusieurs promoteurs.

Sur le même sujet