L'entreprise belge Deme conclut un contrat à un milliard de dollars pour construire le plus grand parc éolien offshore aux États-Unis

Il aura la capacité de fournir 660 000 foyers.

Deme est spécialisée dans les solutions pour l'industrie de l'énergie offshore. (Illu.)
Deme est spécialisée dans les solutions pour l'industrie de l'énergie offshore. (Illu.) ©Shutterstock
La Libre Eco avec Belga

Deme a conclu, en consortium avec Prysmian, un contrat de plus de 1,1 milliard de dollars pour la construction aux États-Unis du parc éolien Coastal Virginia Offshore Wind Farm, annonce vendredi le groupe belge spécialisé notamment dans les solutions pour l'industrie de l'énergie offshore. Ce parc devrait fournir de l'énergie à 660 000 foyers. Le contrat, d'une valeur totale de plus de 1,9 milliards de dollars, a été attribué par Dominion Energy Virginia à un consortium composé de Deme (via sa filiale Deme Offshore US LLC) et Prysmian, entreprise italienne spécialisée dans la production de câbles sous-marins d'énergie.

Selon Deme, il s'agit du plus important contrat d'installation d'éoliennes offshore jamais attribué aux États-Unis. Il "prévoit le transport et l'installation de 176 fondations monopiles avec des pièces de transition, trois sous-stations offshore, la protection contre l'affouillement, ainsi que la fourniture et l'installation de systèmes de câbles sous-marins d'exportation et d'interconnexion".

Le parc devrait être opérationnel en 2026 et serait alors le plus grand du pays.

Le parc éolien en mer de 2,6 GW sera situé à environ 43 kilomètres aux larges de la côte de Virginia Beach. Il devrait réduire les émissions de carbone de plus de deux millions de tonnes par an, selon Deme.

Début octobre, Deme avait déjà annoncé participer au premier projet éolien offshore à grande échelle aux États-Unis, le Vineyard Wind 1 situé dans l'Atlantique.