Procès des 737 MAX : Boeing conclut un arrangement à 225 millions de dollars

Des actionnaires de Boeing avaient décidé d'intenter une action en justice contre l'avionneur à la suite de l'affaire des 737 MAX.

Procès des 737 MAX : Boeing conclut un arrangement à 225 millions de dollars
©Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

Le conseil d'administration de Boeing a conclu un arrangement à 225 millions de dollars (quelque 194 millions d'euros) dans un procès intenté par plusieurs actionnaires pour défaut de surveillance concernant l'appareil 737 MAX, écrit vendredi le Wall Street Journal citant des sources proches du dossier.

Le constructeur aéronautique américain a par ailleurs accepté de désigner un médiateur interne et un administrateur ayant connaissance des mesures de sécurité dans l'aéronautique. Le modèle 737 MAX a été cloué au sol pendant 20 mois après deux accidents mortels, avant d'être autorisé progressivement à revoler dans le monde depuis fin 2020. Cet avion continue cependant d'être source de tracas pour Boeing. Depuis la découverte de premiers vices de fabrication à la fin de l'été 2020, le groupe a en effet décelé plusieurs nouveaux défauts. Les cadences de production ont dès lors été réduites à environ deux exemplaires par mois, contre cinq normalement, et les livraisons ont été suspendues le temps de mener des inspections et de faire des modifications.

Boeing a bien essayé d'éviter les tribunaux mais, en septembre, un juge de l'État américain du Delaware a estimé que l'entreprise devait comparaître. Les dirigeants de la compagnie ont nié toute mauvaise gestion.

En octobre 2018, un 737 MAX s'était crashé, faisant 189 morts, tandis qu'un autre de ces appareils, de la compagnie Ethiopian Airlines, avait causé la mort de 157 personnes en mars 2019 en Éthiopie. Dans les deux cas, le système de sécurité avait poussé à plusieurs reprises le nez de l'avion vers le bas, même lorsque cela n'était pas nécessaire.

Depuis les résultats de l'enquête, les États-Unis, le Canada et l'Union européenne ont autorisé les 737 MAX à revoler dans leur ciel.

Sur le même sujet