La Sonaca sort la tête de l'eau : "On a vécu en 2020 et 2021, 45 % de baisse d'activité"

L'entreprise carolo, qui emploie 1.300 personnes, a essuyé un fameux revers pendant la crise sanitaire.

Le Premier ministre Alexander De Croo et Jan Boeckx de la Sonaca lors d'une visite au siège de Sonaca Aircraft à Gosselies, mardi 16 novembre 2021.
Le Premier ministre Alexander De Croo et Jan Boeckx de la Sonaca lors d'une visite au siège de Sonaca Aircraft à Gosselies, mardi 16 novembre 2021. ©Belga Image
La Libre Eco avec Belga

Le Premier ministre Alexander De Croo et le ministre fédéral de l'Emploi, Pierre-Yves Dermagne, entourés d'une nuée de journalistes, étaient invités mardi à découvrir les coulisses de l'entreprise Sonaca à Gosselies (Charleroi). L'occasion pour ce fleuron belge de l'industrie aéronautique de faire l'étalage de ses technologies du futur qui s'inscrivent dans le plan de relance du gouvernement fédéral. "Aujourd'hui nous souhaitons avant tout montrer au gouvernement que les mesures de relance économique sont un investissement à long terme", lance Yves Delatte, CEO de Sonaca, guidant le groupe à travers le dédale de couloirs.

Dans les entrepôts, quelques ouvriers s'affairent sur les chaînes de montage, peaufinant les ailes des avions de demain. L'ambiance est besogneuse et concentrée, la main d'œuvre clairsemée.

L'entreprise carolo, qui emploie 1.300 personnes, a essuyé un fameux revers pendant la crise sanitaire. "On a vécu, en 2020 et 2021, 45 % de baisse d'activité et, en ce moment, 35 % de notre personnel est encore au chômage", illustre le CEO.

Si bien que les mesures prises par le gouvernement fédéral pour soutenir l'économie sont arrivées comme une bouée de sauvetage. La mise en place du chômage économique de force majeure et sa prolongation jusqu'en 2021 ont notamment permis à Sonaca de traverser la crise sans impact social en Belgique, contrairement aux autres usines du groupe situées à l'étranger. "C'est un atout de taille pour la reprise, car cela nous a permis de conserver nos talents et notre expertise en interne", souligne Yves Delatte.

2022 sera encore difficile

"Depuis le début de la crise du Covid-19, plus de 35 milliards d'euros ont été investis par le gouvernement belge pour soutenir notre économie, dont près de 6 milliards rien que pour le chômage temporaire corona", complète le Premier ministre, Alexander De Croo. "Ces mesures de soutien ont permis à de nombreuses entreprises de passer le cap, en préservant l'emploi. Le cas de Sonaca en est le meilleur exemple. Et nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour ne pas devoir fermer des secteurs d'activité dans les semaines et les mois qui viennent."

Mais ces efforts risquent-ils d'être ébranlés par un retour du télétravail obligatoire tel qu'il se profile ? "Non, nous nous adapterons comme nous l'avons fait auparavant. Sachant que notre priorité consiste avant tout à garantir la sécurité de nos employés. D'ailleurs, il faut savoir que lors du premier confinement, nous n'avons eu aucun cluster, Sonaca n'a jamais fermé ses portes et grâce aux contraintes sanitaires et à l'adhésion du personnel, nous avons pu préserver la production et nos clients", précise le CEO.

L'année 2022 s'annonce encore difficile pour le groupe, qui anticipe une réduction de 25 % de son chiffre d'affaires par rapport aux niveaux d'avant crise. Et le plein niveau d'activité ne sera pas atteint avant 2025. "Le secteur de l'aéronautique vit une forme de Covid long, la remontée sera graduelle", résume Yves Delatte.

Néanmoins, Sonaca se dit prêt pour la reprise et souhaite atteindre le top 5 mondial des constructeurs aéronautiques. Cette ambition s'appuie notamment sur une stratégie d'innovation du futur, misant sur la recherche et le développement. "L'avenir de l'aviation passera par des avions plus performants et économes en énergie, avec des ailes aux technologies de pointe, plus électrifiées, plus légères et aérodynamiques grâce aux bords d'attaque en matériaux composites (carbone)", ponctue le CEO.

Des projets qui s'alignent sur la vision européenne, désormais plus verte et plus durable.

Sur le même sujet