Crise sanitaire et inondations : Pourquoi les PME wallonnes numérisées se débrouillent mieux

De plus en plus d'entreprises utilisent un cloud public pour stocker leurs données à moindre coût. Un phénomène qui transforme en profondeur la nature de l'entrepreneuriat.

La crise sanitaire et les intempéries de l'été 2021 ont encouragé les PME wallonnes à davantage recourir à un cloud public pour réaliser leurs activités.
La crise sanitaire et les intempéries de l'été 2021 ont encouragé les PME wallonnes à davantage recourir à un cloud public pour réaliser leurs activités. ©Shutterstock
Charlotte de Condé

Ces derniers mois, la numérisation des PME s'est particulièrement accélérée en Wallonie. "Tout d'abord, la pandémie a d'un jour à l'autre rendu le télétravail quotidien pour une grande majorité d'entre elles. Toutes les entreprises qui avaient déjà des solutions cloud ont pu continuer leurs activités professionnelles sans interruption pour cause technique",explique Sigrid Jansegers, directrice des ventes pour Exact Belgique, une entreprise qui propose des logiciels de gestion financière et de planification des ressources d'entreprises pour les PME. "Il y a ensuite eu les catastrophiques conditions météorologiques de cet été. Des PME ont été mises à l'arrêt car leurs serveurs étaient hors d'usage à cause des inondations."

Pour jauger de l'évolution de la numérisation des entreprises, l'entreprise Exact vient de sortir son baromètre biannuel sur ce phénomène. Il en ressort que 10¨% des PME wallonnes travaillent entièrement dans un environnement situé dans le cloud public.

L'opportunité d'utiliser des technologies en entreprise

En plus d’être un investissement initial minime, l’utilisation des technologies permet de travailler sans discontinuité en cas d’aléas extérieurs à l’entreprise, comme une pandémie ou des inondations. La multiplication des interactions implique également une meilleure connaissance du marché et donc, un meilleur contact avec les clients.

Moins cher que des logiciels hébergés, le cloud permet une meilleure préservation des données.

Au sein même de l'entreprise, cela se traduit par un progrès organisationnel. Hervé Cuillandre explique dans Numérisation des entreprises (Humanisme, 2016) que "la structure hiérarchique classique en silos d'activités étanches" se transforme en "une organisation horizontale décloisonnée qui favorise l'innovation et la circulation d'information au sein des différentes directions".

Le phénomène de numérisation est particulièrement visible dans le secteur des PME, qui évoluent plus rapidement que les entreprises aux infrastructures plus importantes.

Un changement organisationnel qui peut faire peur

Si l’utilisation des technologies permet de travailler vite et mieux, elle peut également rencontrer certains obstacles. Une première réticence est la peur d’une cyberattaque par les entrepreneurs. L’étude menée par Exact pointe également que deux PME wallonnes sur trois déclarent que leur environnement informatique n’est pas adapté à l’utilisation d’un cloud.

En outre, la numérisation d'une entreprise inclut une adaptation individuelle des travailleurs, susceptible de déclencher une crise des valeurs entre collègues de génération différente. Hervé Cuillandre prévient : "Les Millenials ou 'génération Y' nés entre 1980 et 1990, très à l'aise techniquement, ont en face d'eux la génération précédente qui n'a pas forcément envie de céder ses acquis à de jeunes technophiles, sous prétexte que tout doit aller vite." Selon l'auteur, la numérisation d'une entreprise doit donc s'effectuer dans la préservation du lien social et la capacité de penser de l'individu.

Nonobstant ces craintes, 24 % des PME ayant recours à un cloud public y trouvent un intérêt. Malgré la crise du Covid-19 et les inondations, "le changement est en marche au Sud du pays", explique Sigrid Jansegers, directrice des ventes pour Exact Belgique. "La Wallonie a démarré avec un léger retard sur la Flandre, mais il est peu vraisemblable qu'elle s'arrêtera".

Sur le même sujet