Presque tous les magasins Carrefour Mestdagh en grève à Bruxelles et en Wallonie: "Ce n’est plus viable"

Les mouvements sociaux se multiplient ces dernières semaines dans la grande distribution. Ce vendredi, ce sont les magasins Carrefour du groupe Mestdagh qui sont concernés. 42 enseignes sur 50 sont en grève ce matin et cela pourrait durer.

A. Msc.

Les tensions ne diminuent pas dans le secteur de la grande distribution. Ce vendredi, 42 magasins Carrefour du groupe Mestdagh sur 50 sont en grève à cause de l'échec des négociations avec la direction. Les syndicats, qui mènent l'action en front commun, dénoncent les charges de travail trop élevées, la quantité de contrats précaires, la "mauvaise organisation du travail et mauvaise utilisation de la polyvalence négociée" ainsi que la réduction du personnel ces derniers mois.

La période Covid a été particulièrement complexe pour la grande distribution et la CNE estime que le groupe n'anticipe pas la fin de l'année et a un "projet commercial flou" . "Les propositions de la direction ont été insuffisantes et ce jour les travailleurs sont à l'arrêt, certains magasins depuis déjà deux jours" , ajoute le syndicat.

"De nouvelles mauvaises idées"

"On a eu une réunion cette semaine car on a trop tiré sur les travailleurs. Ce n'est plus viable de fonctionner comme cela. Ils utilisent énormément d'étudiants, qui ne sont pas tous formés évidemment puisqu'ils tournent rapidement. Il y a un manque de gestion et d'anticipation pour les fêtes de fin d'année, alors qu'Aldi et Lidl embauchent par exemple. Ils ont du mal à trouver des solutions car le groupe a des petits magasins, des plus gros... Il n'y a pas de structure linéaire ", commente Evelyne Zabus, permanente CNE.

"De plus, il y a un changement répétitif du banc patronal, à la tête ou dans la direction opérationnelle. A chaque fois avec de nouvelles idées, ou de nouvelles mauvaises idées. On a besoin de continuité (...). On n'est pas contre le changement mais il faut gérer cela et donner du temps" , détaille-t-elle.

L'action pourrait continuer ce samedi. Ce sont donc les magasins situés à Bruxelles, dans le Brabant wallon, dans le Hainaut et Namur qui sont concernés. Les deux magasins situés en Flandre et le magasin situé en province de Luxembourg (franchisé) ne sont a priori pas concerné par ce mouvement, pour le moment.


Sur le même sujet