Pourquoi la valorisation d’une biotech n’est pas une science exacte

En une quinzaine d’années, le marché belge est devenu un des marchés les plus dynamiques pour les valeurs biotech au niveau européen. Valoriser de telles sociétés présente toutefois de nombreux défis, et le besoin de se reposer sur de nombreuses hypothèses souvent favorables.

Pourquoi la valorisation d’une biotech n’est pas une science exacte
©D.R.
G. Se.
Olivier De Vos a supervisé plusieurs dossiers d'introduction en Bourse pour le compte de Degroof Petercam. "Je couvre les biotechs depuis longtemps, et nous disposons d'une équipe de spécialistes, avec des...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet