Un navire à hydrogène va être développé pour relier Anvers et Jemeppe-sur-Sambre

Le navire, développé par l'entreprise Inovyn (Ineos) en collaboration avec le groupe néerlandais VT, transportera des matières premières entre les sites établis à Anvers et Jemeppe-sur-Sambre.

Il s'agirait d'une première européenne, selon l'entreprise Inovyn, une filiale du géant de la chimie Ineos. Elle va collaborer avec le groupe néerlandais VT pour mettre sur pied ce projet.
Il s'agirait d'une première européenne, selon l'entreprise Inovyn, une filiale du géant de la chimie Ineos. Elle va collaborer avec le groupe néerlandais VT pour mettre sur pied ce projet. ©Ivonyn
La Libre Eco avec Belga

Inovyn, une filiale du géant de la chimie Ineos, va collaborer avec le groupe néerlandais VT pour développer un navire cargo fonctionnant à l'hydrogène. Il s'agirait d'une première européenne, selon l'entreprise. Le navire transportera des matières premières entre les sites d'Inovyn établis à Anvers et Jemeppe-sur-Sambre.

L'hydrogène qui sera utilisé pour la motorisation du bateau est un produit complémentaire des activités chimiques de l'entreprise, selon Inovyn. Quelque mille tonnes de CO₂ pourraient être évitées chaque année en remplaçant un moteur diesel classique par l'hydrogène.

"Inovyn poursuit ainsi son agenda de la décarbonisation", a indiqué un représentant de la société. "Le transport à l'hydrogène va jouer un rôle crucial en Europe dans son périple vers une neutralité climatique. Nous produisons déjà de l'hydrogène faible en carbone et nous avons une demande importante en transport."

L'embarcation appartiendra au groupe VT, spécialisé dans la logistique maritime. VT en assurera également l'exploitation.

Sur le même sujet