"Le capitalisme s'adapte bien au réchauffement climatique", selon Climate Chance

Le rapport de l'association explique que "pour l'instant, les entreprises ne sont pas encore dans la transition, mais dans l'accumulation des énergies et des modes de production et de consommation".

Le rapport de l'association regrette que "l'électrification" du monde et la "décarbonation" de l'électricité soient aujourd'hui "désynchronisées".
Le rapport de l'association regrette que "l'électrification" du monde et la "décarbonation" de l'électricité soient aujourd'hui "désynchronisées". ©Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

Le "bilan mondial de l'action climat par secteur" de l'association Climate Chance compile toutes les initiatives des entreprises, États et collectivités de la planète face au réchauffement climatique. Il en ressort cette année que le monde du capital "s'adapte" à la contrainte de la transition énergétique pour continuer de croître.

Ce rapport annuel souligne que "l'adoption des énergies renouvelables et de la mobilité bas carbone accélère dans les grandes économies".

Produit de plus de six mois de travail, le rapport souligne également que "la demande en biens et services bas carbone dépasse la capacité d'adaptation des chaînes d'approvisionnement de l'économie mondiale".

Il regrette par ailleurs que "l'électrification" du monde et la "décarbonation" de l'électricité soient aujourd'hui "désynchronisées".

L'Europe devant la Chine

"Pour la première fois, l'Europe dépasse la Chine au rang de premier marché mondial pour les voitures électriques, tandis que la tendance peine à prendre aux Etats-Unis", ajoute le rapport.

Il souligne en particulier que 28 Etats américains ont fixé des frais d'immatriculation plus élevés pour les véhicules électriques que pour les véhicules thermiques, et que 17 Etats ont interdit la vente directe de voitures électriques aux particuliers.

Et surtout il regrette qu'avec "une masse moyenne de près de deux tonnes, très supérieure aux moyennes des marchés français (1 240 kg) ou même américain (1 857 kg), les véhicules électriques n'échappent pas à l'imaginaire de puissance" : Près de deux véhicules électriques sur trois vendus dans le monde sont des SUV ou des grosses berlines.

"Pour l'instant, les entreprises ne sont pas encore dans la transition, mais dans l'accumulation des énergies et des modes de production et de consommation" déclare l'un des auteurs du rapport, Antoine Gillod. "Le capitalisme s'adapte bien au réchauffement climatique car il continue à proposer de la croissance, une diminution de la consommation restant un impensé".

Il ajoute que le charbon reste central dans l'économie du 21e siècle, puisque même si sa part relative dans les énergies diminue, sa part dans l'absolu continue d'augmenter.

Sur le même sujet