Ecoles fermées : Que faire si on est parent travailleur ?

Employé ou indépendant, voici les aides qui vous sont proposées.

Ecoles fermées : Que faire si on est parent travailleur ?
©Shutterstock
La Libre Eco

Le Comité de concertation (Codeco) de ce vendredi a décidé de fermer les écoles maternelles et primaires la semaine précédant les congés de Noël. Que faire si vous arrêtez vos activités professionnelles pour accueillir vos enfants ?

Pour les parents employés

Laura Couchard, conseillère juridique chez Acerta, explique les options qui se présentent aux parents employés, titulaire d'un CDI ou d'un CDD.

Le chômage temporaire

"La mesure qui va sûrement être la plus évoquée est le chômage temporaire force majeure corona", explique Laura Couchard. Avec cette aide, le parent travailleur peut percevoir "environ 70 %" de son salaire, via l'Onem. "Un complément est également possible, prévu par le secteur ou l'employeur".

Par ailleurs, "s'il y a deux parents résidents, il va de soi qu'un seul des deux peut bénéficier de cette aide".

Prendre des vacances

"Une autre option possible est de fixer des jours de vacances individuelles", poursuit la conseillère juridique. "Si votre entreprise ne ferme pas collectivement durant les congés de Noël et que vous aviez prévu de prendre des vacances, vous pouvez tenter de trouver un accord avec votre employeur".

Interruption de carrière

Les parents travailleurs peuvent également opter pour une interruption de carrière d'une semaine. "Soit à travers un congé parental classique, le congé parental "corona" n'étant plus d'actualité, soit avec un congé créditant, classique également", souligne Laura Couchard. "Il faut néanmoins veiller à remplir les conditions : ancienneté dans l'entreprise, âge de(e) enfant(s)...".

Congé pour raisons impérieuses

Même si "cette option ne sera sûrement pas très populaire puisque les "congés pour raisons impérieuses" ne permettent pas d'être rémunéré", il convient quand même de la citer. C'est une possibilité parmi les autres, en dernier ressort.

Télétravailler

"Il est vrai que beaucoup ont testé mais très peu l'ont approuvé", ironise la conseillère.

Pour les parents indépendants

Mieke Bruyninckx est également conseillère juridique chez Acerta, à la caisse assurance sociale. Elle explique les options pour les parents indépendants.

Droit passerelle de crise pour la garde d'enfants

La fermeture d'une école pendant une semaine équivaut en réalité à cinq jours de fermeture. "Les autorités fédérales ont tout de même assoupli les conditions pour les parents indépendants qui, contrairement à la plupart des parents employés, travaillent le week-end et donc, sept jours sur sept dans certains cas".

La seule condition pour bénéficier de cette aide : interrompre vos activités professionnelles, même le week-end, pour avoir une pause imposée de minimum sept jours. Plus d'informations sur les conditions ici.

Droit passerelle de quarantaine

Que faire si vous interrompez vos activités parce que l'un de vos enfants est positif ou en quarantaine ? "Vous pouvez alors bénéficier du droit passerelle de quarantaine", poursuit la conseillère juridique.

Allocation auprès de la mutuelle

"Par contre, si vous êtes en quarantaine et que vous interrompez vos activités professionnelles parce que vous êtes malades, ce n'est pas la même aide : il faut demander une allocation auprès de la mutuelle", conclut Mieke Bruynincks.

Sur le même sujet