"Il est possible de changer la loi" : le MR veut forcer Engie à négocier une prolongation nucléaire

La direction du groupe français estime qu’il est trop tard pour prolonger le nucléaire. Le MR ne désarme pas.

Jean-Pierre Clamadieu, le président du conseil d’administration d'Engie et Georges-Louis Bouchez, président du MR.
Jean-Pierre Clamadieu, le président du conseil d’administration d'Engie et Georges-Louis Bouchez, président du MR. ©AFP - BELGA
La Vivaldi devra bientôt prendre une décision finale concernant...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité