L'écologie est loin d'être la raison principale qui pousse (lentement) les Belges vers les voitures électriques

Un Belge sur deux compte acheter un véhicule électrique d’ici 2029, plus par obligation que pour des raisons environnementales.

L'écologie est loin d'être la raison principale qui pousse (lentement) les Belges vers les voitures électriques
©Shutterstock
Si les constructeurs appuient à fond la caisse sur leur offre électrifiée dans leur communication, les Belges sont encore loin de partager cet engouement, du moins à court terme : à peine 2,9 % des propriétaires actuels d’une...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet