Risque de faillite pour le fournisseur d'énergie Watz : Mega propose de reprendre les contrats

Il s'agit du troisième énergéticien en peu de temps à faire face à des difficultés financières en raison de l'explosion des prix de l'énergie.

Watz n'est pas en faillite mais demande une protection temporaire en raison des circonstances du marché.
Watz n'est pas en faillite mais demande une protection temporaire en raison des circonstances du marché. ©Shutterstock
La Libre Eco avec Belga

Le fournisseur d'énergie Watz a demandé à la justice à être protégé de ses créanciers, indique-t-il lundi. Watz n'est pas en faillite, mais explique avoir déposé auprès de la justice une demande de protection temporaire en raison des circonstances du marché. "Les clients ne perdent pas leur acompte. Toutes les régulations seront établies normalement et réglées", assure l'entreprise.

Watz a livré en octobre environ 22 000 foyers en Flandre en électricité et 12 000 ménages en gaz. Le nombre de clients en Wallonie n'est pas connu.

Le CEO du fournisseur d'énergie Gert Haubrechts souligne les sommes "gigantesques" que l'entreprise doit avancer en raison de la hausse des prix de l'énergie et du nombre de ménages qui ont droit au tarif social. "Le client peut profiter d'un tarif plus abordable, mais nous devons avancer la différence entre ce tarif social et le prix du marché. Cela représente plusieurs millions que nous ne récupérerons pas auprès du gouvernement avant novembre 2022."

Reprise temporaire par Mega

Entre-temps, l'énergéticien Mega a proposé de reprendre les contrats. Une proposition acceptée par Watz, qui a passé un accord avec le fournisseur liégeois. Cela se fera dans des conditions "légèrement plus intéressantes que les conditions existantes", précise ce dernier.

À noter que les clients, qui vont donc recevoir une nouvelle offre, doivent donner leur accord pour que leur contrat soit effectivement transmis à la société liégeoise.

Il s'agit du troisième énergéticien en peu de temps à faire face à des difficultés financières en raison de l'explosion des prix de l'énergie. Les petits fournisseurs Energy2Business et Vlaamse Energieleverancier ont ainsi récemment fait faillite.

Le régulateur de l'énergie flamand, la Vreg, a dit étudier la situation et apporter de la clarté aussi vite que possible.

Sur le même sujet