Entretien des F-16 de l'US Air Force en Europe : La Sabca perd le contrat

Alors que la Sabca avait été choisie pour entretenir les F-16 de l'US Air Force, un recours avait été introduit par un concurrent. C'est finalement une entreprise aéronautique polonaise qui a été désignée pour remplir ce contrat.

Fin février 2021, le site de Gosselies de la Sabca avait remporté un nouveau contrat de maintenance pour 80 F-16 de l'Air Force déployés en Europe.
Fin février 2021, le site de Gosselies de la Sabca avait remporté un nouveau contrat de maintenance pour 80 F-16 de l'Air Force déployés en Europe. ©BELGA
La Libre Eco avec Belga

Après avoir choisi initialement la Société Anonyme Belge de Constructions Aéronautiques (Sabca) début 2021, l'US Air Force a finalement préféré désigner une entreprise aéronautique polonaise pour l'entretien de ses F-16 basés en Europe, rapporte ce jeudi nos confrères de L'Echo.

Fin février 2021, le site de Gosselies de la Sabca avait remporté un nouveau contrat de maintenance pour 80 F-16 de l'Air Force déployés en Europe. Le contrat comprenait la maintenance programmée et non programmée des appareils de Lockheed Martin, un programme de prolongation de la durée de vie des avions de 8 000 à 12 000 heures de vol et une assistance technique des F-16 sur base partout en Europe. La durée de l'accord était de cinq ans, renouvelable pour cinq autres années.

Déjà responsable de la maintenance de la flotte européenne de F-16 de l'armée de l'air américaine depuis 2001, la Sabca a, par le passé, également entretenu d'autres appareils de l'US Air Force basés sur le Vieux Continent, comme l'avion d'assaut A-10.

Un revirement à teintes politiques

Alors que la Sabca avait dans un premier temps été choisie pour remplir le contrat, un recours avait toutefois été introduit par un concurrent et l'US Air Force avait décidé de casser le marché, avant de le relancer par la suite.

Il y a une dizaine de jours, le nouveau verdict est tombé, indique L'Echo. Le contrat a finalement été attribué au consortium qui avait contesté la première décision, une association entre l'acteur aéronautique américain AAR Government Services, une entreprise néerlandaise et, une société de maintenance polonaise, WZL 2, basée à Bydgoszcz. C'est sur ce site que devraient être réalisés une grosse partie des opérations de maintenance.

L'explication de ce revirement est peut-être politique, la Pologne étant un très gros acheteur d'armements américains, relève encore l'Echo.

Pas de répercussions sur l'emploi

La Sabca a l'intention d'introduire un recours selon les dispositions légales prévues dans le cadre de la procédure d'appel d'offres, a confié l'entreprise à l'agence de presse Belga, assurant que la décision de l'armée américaine n'aura pas d'impact direct à court terme sur l'emploi du site de Sabca Gosselies.

"Nous allons tout mettre en oeuvre pour comprendre cette décision", indique par ailleurs la société. "En parallèle, conformément à la stratégie de diversification du groupe Blueberry, nous allons continuer et accélérer le développement de nos activités de remplacement".

Sur le même sujet