Trop de pilotes malades, Lufthansa annule des vols long-courriers

Lufthansa veut proposer des alternatives aux passagers concernés.

Trop de pilotes malades, Lufthansa annule des vols long-courriers
©Belga Image
La Libre Eco avec Belga

La première compagnie allemande Lufthansa a dû annuler plusieurs vols intercontinentaux à l'approche de Noël car trop de pilotes sont tombés malades, a appris jeudi l'AFP. "Les liaisons transatlantiques vers l'Amérique du Nord vers Boston, Houston et Washington sont principalement affectées du 23 au 26 décembre en raison de l'augmentation du taux de maladie" chez les pilotes, a déclaré jeudi un porte-parole de l'entreprise. Lufthansa veut proposer des alternatives aux passagers concernés.

La filiale belge de Lufthansa, Brussels Airlines, a de son côté dû annuler un vol jusqu'ici. Elle fait également face à un taux d'absentéisme plus élevé en raison d'une "combinaison de maladies, de vaccination avec une dose de rappel, et de quarantaine", a expliqué une porte-parole de la compagnie aérienne. "Nous essayons de pallier la pénurie d'équipage avec les réserves mais si cela n'est pas possible, nous devons annuler" le vol. Pendant les congés automnaux, Brussels Airlines avait dû faire face aux mêmes problèmes et avait annulé une quinzaine de vols.

Le lien des cas de maladies avec le variant Omicron du coronavirus relève du "spéculatif", car Lufthansa n'est pas informé du type de maladie contracté par ses pilotes, a pointé pour sa part un porte-parole de Lufthansa.

Le portail en ligne aero.de avait signalé en premier le manque de pilotes disponibles chez la compagnie allemande, qui volent d'ordinaire sur des avions A330 et A340 utilisés sur les longues distances.

"Nous avons de fortes réserves" de personnel naviguant, mais "elles ne suffisent plus avec un taux de maladie extrêmement élevé", a précisé le porte-parole de Lufthansa, le cas s'étant "déjà produit par le passé".

La compagnie aérienne scandinave SAS a également annoncé mercredi l'annulation d'une dizaine de vols internationaux mercredi au départ de Stockholm, après une trentaine la veille, invoquant l'absence de salariés affectés par le Covid-19 ou des recommandations sanitaires.

Sur le même sujet