Mestdagh rompt le contrat le liant à Carrefour. Définitivement ?

Le groupe Mestdagh, le plus grand franchisé de Carrefour en Belgique, dénonce le partenariat en cours. Avec l'objectif de mettre la pression sur Carrefour pour renégocier cet accord de franchise ou premier pas vers un futur changement de partenaire?

Mestdagh rompt le contrat le liant à Carrefour. Définitivement ?
©BELGA
V.S. (avec Belga)

C’est un petit séisme qui intervient dans le paysage de la grande distribution côté francophone à quelques jours de la fin de cette année 2021 : le groupe Mestdagh, qui gère environ nonante Carrefour Market en Wallonie et à Bruxelles, a mis fin le 23 décembre dernier à son partenariat avec Carrefour, indique Retail Detail à qui un vent favorable a amené une communication interne de l’entreprise.

Une annonce qui si elle n’entraîne pas de changements majeurs à très court terme pourrait cependant dans un peu plus d’un an redessiner les frontières du secteur au sud du pays. Mais le conditionnel reste à ce stade de mise. Un préavis d’un an est, en effet, prévu dans le cadre de cette rupture de contrat et Mestdagh, le plus grand franchisé de Carrefour en Belgique, exploitera donc encore ces magasins sous cette enseigne tout au long de l’année 2022.

Rien ne change à court terme

Les deux parties avaient signé en janvier 2021 un nouveau contrat de “master franchise” portant sur une durée de 10 ans. Il est donc désormais remis en cause aujourd’hui, a confirmé une porte-parole de Carrefour Belgique. Pour pouvoir le dénoncer, Mestdagh devait d’ailleurs agir avant la fin de cette année 2021.

Dans les semaines et les mois qui viennent, rien ne devrait donc changer en raison de la prestation du préavis. Et ni Carrefour, ni Mestdagh ne souhaitaient mercredi émettre des prévisions sur l’avenir des nonante magasins concernés. Différentes pistes sont sur la table et même un rétablissement du partenariat n’est pas exclu. Fin 2019, Mestdagh avait d’ailleurs déjà dénoncé ce contrat avec Carrefour avant de le reconduire quelques semaines plus tard.

"Plusieurs options existent, dont une poursuite sous l'enseigne Carrefour Market, mais, afin de pouvoir les mettre en œuvre, il était nécessaire d'avoir les coudées franches et d'agir sans tarder", a expliqué Mestdagh dans cette communication interne. "Le contexte actuel, notamment les difficultés d'approvisionnement ainsi que les défis du commerce de demain, a rendu nécessaire une réflexion approfondie sur l'avenir du groupe. […] Les options existantes sont contractuellement confidentielles. Elles sont néanmoins porteuses d'un futur positif pour l'entreprise. Dès que le processus en cours sera plus avancé, Mestdagh communiquera dans le respect des dispositions légales. Dans l'intervalle, Mestdagh poursuit son travail avec l'enseigne Carrefour Market pendant toute l'année 2022 au moins et ce dans des conditions inchangées", a encore expliqué l'enseigne Mestdagh à son personnel.

Un changement de CEO

Alors fin programmée de l'aventure Mestdagh-Carrefour ? La prudence reste de mise et de nombreux scénarios semblent encore possibles. Retail Detail précise ainsi, de son côté, que "des discussions confidentielles avec d'autres partenaires seraient en cours", même si rien ne serait décidé. Des enseignes comme Albert Heijn ou Jumbo, en quête d'une implantation significative en Wallonie, pourraient ainsi marquer un intérêt à entrer en discussion avec le groupe Mestagh. Une poursuite de la collaboration avec Carrefour, mais sur une base non exclusive cette fois, pourrait aussi faire partie des possibilités.

On le sait, la période est particulièrement délicate pour le secteur de la grande distribution. Dans un contexte de poussée inflationniste, il sera confronté, à partir du 1er janvier, à des hausses de prix significatives dans les rayons, ce qui pèsera sur les marges opérationnelles. Des tensions avec les fournisseurs compliquent également l’équation. Enfin, l’indexation des salaires alourdira également les coûts des acteurs du secteur. Dans cet environnement, Mestdagh a peut-être voulu mettre la pression sur Carrefour pour revoir à son avantage les conditions du partenariat ou en alléger certaines contraintes, quitte à faire monter les enchères en allant voir la concurrence ? L’avenir le dira…

La rupture du contrat avec Carrefour s’accompagne également d’un changement de CEO à la tête de Mestdagh. Fabienne Bryskère a ainsi quitté son poste le 23 décembre et est remplacée par Emmanuel Coria, jusqu’ici en charge des finances. La décision du départ de Mme Bryskère a été prise de commun accord, indique-t-on. Ces derniers mois ont été assez agités sur le plan social pour les supermarchés Carrefour Market du groupe Mestdagh, les syndicats dénonçant une charge de travail trop importante. Des mouvements de grève avaient été observés.

Sur le même sujet