Ferrari prend le virage électrique

Un changement de stratégie qui chamboule l'organisation de l'entreprise : trois managers sont partis, dont le directeur de la technologie.

L'entreprise espère présenter sa première voiture entièrement électrique en 2025.
L'entreprise espère présenter sa première voiture entièrement électrique en 2025. ©Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

Le fabricant italien de voitures de luxe Ferrari a dévoilé ce lundi une réorganisation de ses instances dirigeantes, visant notamment à renforcer l'innovation et le développement de produits et à "se concentrer sur l'atteinte de la neutralité carbone d'ici 2030".

"Nous voulons repousser les frontières dans tous les domaines en exploitant la technologie d'une manière unique", a déclaré son nouveau PDG, Benedetto Vigna, cité dans un communiqué.

Cet expert des puces électroniques avait pris le volant du groupe en septembre dernier, succédant à John Elkann qui avait assuré l'intérim après la démission de Louis Camilleri en décembre 2020.

L'une de ses missions consiste à mener à bien le virage électrique de Ferrari. "Nous aurons notre première voiture entièrement électrique en 2025", après avoir entamé l'électrification des modèles il y a deux ans, avait-il confirmé en novembre.

Remaniement de la direction

Parmi les premières mesures prises par M. Vigna figure un remaniement de la direction de Ferrari, annoncé en décembre, et qui s'est traduit par le départ de trois managers, dont le directeur de la technologie Michael Leiters.

Les divisions "développement de produits et recherche et développement", "numérique et données" et "technologies et infrastructures" rapporteront désormais directement au PDG, a précisé Ferrari.

Gianmaria Fulgenzi, chez Ferrari depuis 2002 et ancien responsable de la chaîne d'approvisionnement de sa division courses, a été nommé au poste de responsable du développement des produits.

Ernesto Lasalandra a été débauché chez STMicroelectronics, le fabricant franco-italien de composants électroniques où avait travaillé aussi Benedetto Vigna, pour devenir directeur de la recherche et du développement de Ferrari.

Davide Abate, chez Ferrari depuis 2012, a été nommé responsable des technologies et des infrastructures.

Ferrari, qui fête cette année ses 75 ans, a affiché des commandes record et une croissance à deux chiffres des livraisons au troisième trimestre, ce qui l'a amené à relever ses prévisions pour l'ensemble de l'année.

La prestigieuse marque au cheval cabré a livré au total 2.750 bolides dans le monde entre juillet et septembre, en hausse de 18,9% comparé à la même période de 2020 et de 11,2% par rapport à 2019, avant la pandémie de coronavirus.

Sur le même sujet