"Les entreprises risquent de mettre la clé sous la porte" : Les ports demandent un assouplissement des règles sanitaires

Les entreprises portuaires aimeraient que les dockers infectés par le Covid-19 puissent continuer à travailler s'ils ne présentent pas de symptômes.

"Je reçois des cris de détresse de la part de la communauté portuaire en raison des abandons dus à la contamination", déclare Jacques Vandermeiren, PDG du port d'Anvers.
"Je reçois des cris de détresse de la part de la communauté portuaire en raison des abandons dus à la contamination", déclare Jacques Vandermeiren, PDG du port d'Anvers. ©BELGA
La Libre Eco avec Belga

Les entreprises portuaires demandent un assouplissement des mesures sanitaires, afin que les dockers infectés par le Covid-19 mais non malades puissent continuer à travailler. Sinon, les autorités portuaires d'Anvers et de Zeebrugge préviennent que la chaîne d'approvisionnement sera bientôt en danger.

Selon Jacques Vandermeiren, PDG du port d'Anvers, les entreprises portuaires lui font savoir qu'elles sont à la limite de ce qui est faisable. Le variant Omicron du coronavirus provoque le départ de nombreux employés du port. "Je reçois des cris de détresse de la part de la communauté portuaire en raison des abandons dus à la contamination", déclare M. Vandermeiren.

Lutter contre la pénurie des travailleurs

Le CEO appelle à un assouplissement des mesures pour permettre aux personnes infectées qui se sentent bien de se rendre au travail. Il donne l'exemple des dockers qui s'occupent des grues. "De nombreuses grues du port ne fonctionnent pas aujourd'hui".

Tom Hautekiet, directeur général du port de Zeebrugge, lance le même appel. "Les entreprises risquent de mettre la clé sous la porte", prévient-il.

Sur le même sujet