Les usines Liberty Steel de Flémalle et Tilleur redémarrent dans un mois

Une annonce étonnante en sachant qu'en décembre dernier, les syndicats avaient appris que la filiale roumaine du groupe ne prêterait plus les 10 millions d'euros promis pour refinancer et apurer les dettes de l'entreprise liégeoise.

La direction de Liberty Steel à Liège a reçu de Liberty Steel Group le financement nécessaire à la réalisation de la première étape du plan de transformation des infrastructures liégeoises.
La direction de Liberty Steel à Liège a reçu de Liberty Steel Group le financement nécessaire à la réalisation de la première étape du plan de transformation des infrastructures liégeoises. ©BELGA
La Libre Eco avec Belga

La direction de Liberty Steel à Liège a annoncé ce vendredi avoir reçu de Liberty Steel Group le financement nécessaire à la réalisation de la première étape du plan de transformation des infrastructures liégeoises, établies à Flémalle et Tilleur. "Ce financement, combiné à l'aboutissement d'un certain nombre de négociations commerciales, permet d'envisager le redémarrage des usines pour la mi-février, conformément à l'engagement pris par Liberty auprès des autorités", a précisé la direction de Liberty Steel à Liège dans un communiqué.

Il s'agit d'une annonce étonnante en sachant qu'en décembre dernier, lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire, les représentants syndicaux avaient appris que la filiale roumaine du groupe ne prêterait plus les 10 millions d'euros promis pour refinancer et apurer les dettes de l'entreprise liégeoise. Les syndicats craignaient alors de voir disparaître plus de 600 emplois.

Un nouveau modèle d'entreprise

Ce plan de transformation devrait être bien avancé d'ici le printemps prochain. Il prévoit que la ligne de packaging à Tilleur développe un nouveau modèle d'entreprise en vue d'établir des partenariats avec des clients importants pour fabriquer des emballages spécialisés pour leurs produits. Quant à la ligne de galvanisation G5 à Flémalle, elle doit être utilisée pour générer des bénéfices à court terme.

La direction de Liberty Liège ajoute qu'elle poursuit les discussions avec la Sogepa, le fonds d'investissement de la Région wallonne, pour le développement futur de l'entreprise.

"Ce nouveau plan nous aidera à mettre en place un modèle économique durable pour Liberty Liège. Maintenant que nous avons le financement initial en place, ce qui démontre l'engagement de Liberty envers l'entreprise, nous sommes en mesure de restructurer et de faire monter en puissance l'entreprise dès que possible. Nous continuons à encourager le gouvernement régional à soutenir la réalisation de ce plan. Avec l'augmentation continue des prix de l'énergie en Europe, avec leur impact sur les importations bon marché, nous avons également besoin de l'engagement continu des syndicats pour soutenir la transformation de Liberty Liège, qui rendra l'entreprise plus productive, plus compétitive et mieux à même d'affronter le marché mondial", a indiqué Toker Ozcan, CEO de Liberty Steel Greensteel Emea, qui comprend Liberty Liège.