L'ancien numéro deux de BNP Paribas Fortis gagne son procès contre la banque

L'ancien banquier réclame, outre 440 000 euros d'arriérés, un préjudice moral de 250 000 euros.

La Libre Eco avec Belga
Filip Dierckx.
Filip Dierckx. ©Belga Image

BNP Paribas Fortis devra bien verser des indemnités à son ancien numéro 2, Filip Dierckx, a tranché fin décembre le tribunal de l'entreprise néerlandophone de Bruxelles, indiquent mardi L'Echo et De Tijd. L'ancien cadre réclamait près de 700.000 euros. Filip Dierckx avait quitté BNP Paribas Fortis par la petite porte en 2019 après y avoir passé 36 ans. La banque l'accusait de conflit d'intérêts et refusait de lui payer des indemnités. Il avait alors attaqué BNP Paribas Fortis en justice afin de les percevoir.

"La banque soupçonnait Filip Dierckx d'avoir soutiré de l'information en interne afin de favoriser le secrétariat social SDWorx, dont il présidait le conseil d'administration. Les juges n'ont pas suivi cette voie et ont estimé que le banquier n'avait commis aucune faute", explique L'Echo.

"Je suis très satisfait de ce jugement et je n'ai jamais douté que cette procédure confirmerait que je n'ai pas commis de faute", a déclaré Filip Dierckx au quotidien économique. "Je suis content que le tribunal ait suivi mon point de vue. J'ai toujours dit que je n'avais jamais commis de faute éthique ou juridique, ce que le tribunal confirme."

Sur le même sujet