Pourquoi les investissements du fonds "biotech" liégeois Épimède sont payants

Le fonds Épimède, doté de 50 millions d'euros, a réalisé neuf investissements depuis sa création en 2015. Épimède II est d'ores et déjà sur les rails.

Laboratoires de Ncardia, à Gosselies.
Laboratoires de Ncardia, à Gosselies. ©Ncardia
Neuf investissements, plus de 230 millions d'euros d'investissements étrangers en Wallonie, plus de 400 nouveaux emplois de très haute qualification (répartis entre Liège, Charleroi et Louvain-la-Neuve), plus de 200 brevets… Tels sont les chiffres mis en avant par Marc Foidart, l'un des trois gestionnaires du fonds d'investissement Épimède, à l'heure d'un premier bilan. "Nous...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité