Carlsberg va augmenter le prix de la bière, en cette année "qui sera difficile"

Le brasseur de Carlsberg, Tuborg et Grimbergen, entre autres, va augmenter ses prix pour compenser la hausse des prix des matières premières.

La Libre Eco avec Belga
Carlsberg va augmenter le prix de la bière, en cette année "qui sera difficile"
©Shutterstock

Le brasseur de bière danois Carlsberg a obtenu des résultats supérieurs aux prévisions en 2021, mais prévient que 2022 sera une année difficile. Le brasseur de Carlsberg, Tuborg et Grimbergen, entre autres, va augmenter ses prix pour compenser la hausse des prix des matières premières.

Carlsberg a pu se redresser sensiblement l'année dernière : les résultats étaient bien supérieurs à ceux d'avant la crise puisque le chiffre d'affaires a augmenté de 10 % pour atteindre près de 67 milliards de couronnes danoises (soit environ 9 milliards d'euros) et le bénéfice d'exploitation a augmenté de 12,5 % pour atteindre 10,9 milliards de couronnes. Le bénéfice net s'est élevé à 8 milliards de couronnes.

Le brasseur a vendu plus de 119 millions d'hectolitres de bière, soit près de 9 % de plus qu'en 2020. Le 1664 Blanc s'est particulièrement bien comporté, avec une croissance de 24 %. Tuborg a augmenté de 17 %, Carslberg de 5 %.

Baisse des volumes en France

Les ventes de la bière belge Grimbergen ont diminué de 3 %. "La forte croissance sur des marchés tels que la Russie, l'Ukraine et l'Italie a été compensée par la baisse des volumes en France", a déclaré le brasseur.

Carlsberg s'attend à ce que 2022 soit une autre année difficile. Cette situation n'est pas seulement due au Covid-19, mais aussi à la forte hausse de l'inflation, qui résulte de l'augmentation des prix des matières premières. Le brasseur prévoit de réagir en augmentant les prix, bien qu'il s'attende à ce que cela "ait un impact négatif sur la consommation de bière".

Le bénéfice d'exploitation devrait croître de 0 à 7 % en 2022, prévoit Carslberg. À long terme, le brasseur vise une croissance annuelle des ventes de 3 à 5 %, le bénéfice d'exploitation augmentant plus rapidement que les ventes.

La société prévoit de poursuivre son expansion dans les bières premium, les bières sans alcool et d'autres catégories telles que les cocktails prêts à boire et le hard seltzer, une boisson légèrement alcoolisée composée d'eau gazeuse et d'arômes de fruits.

Carlsberg est le premier grand brasseur à publier ses résultats annuels. Ses concurrents, Anheuser-Busch InBev et le néerlandais Heineken, présenteront leur rapport dans le courant du mois.