Evoluno fait rimer digital avec santé mentale

La solution développée par cette start-up bruxelloise vise à prévenir les cas de burn-out au sein des entreprises.

Libre Eco week-end

Si on en croit les enquêtes réalisées régulièrement auprès de secteurs ou d'entreprises, de plus en plus de Belges sont sur les genoux. Certains ont déjà basculé dans le burn-out ou la dépression. "Si on ne ralentit pas (le rythme), ce ne sont pas 600 000 malades de longue durée qu'on aura, mais 1 million", avertissait, dans une récente interview à La Libre , la secrétaire générale du syndicat chrétien (CSC). Toutes ces personnes ne souffrent pas d'un trouble lié à la santé mentale. On estime néanmoins que près de 40 % des cas sont dus à de tels troubles. Depuis quatre ans, les burn-out et dépressions de longue durée auraient bondi de 40 %… Et les deux dernières années, marquées par le Covid, n'ont fait qu'aggraver la situation.

Ce n'est pas un hasard si Evoluno a vu le jour en pleine pandémie. Le contexte de crise sanitaire a favorisé l'éclosion de solutions d'e-santé en tout genre (avec du bon et du moins bon). Le projet a germé, fin 2020, au sein de l'incubateur de santé digitale bruxellois E-Health Venture. C'est le fruit d'une rencontre de quatre profils très complémentaires : Alexandre Vandermeersch (ex-directeur marketing de Odoo et P&V), Benjamin Manzi (ex-responsable des ventes chez TheFork), Matthieu Gilson et Gilles Nisol (ex-consultants en data science et intelligence artificielle). À ce quatuor, il faut ajouter Egide Altenloh, psychologue clinicien, formateur et auteur de plusieurs ouvrages.

Un outil de prévention

"Evoluno veut devenir le partenaire bien-être des entreprises et de leurs collaborateurs", expose Benjamin Manzi. "On a donc développé une solution qui combine le digital, avec un outil d'autoévaluation et d'apprentissage rapide, et l'humain, avec le recours à un réseau de psychologues."

Dans la pratique, la start-up sollicite les responsables RH des entreprises pour déployer la solution et la proposer, sur base volontaire et en garantissant la totale confidentialité des données, à leurs employés. "L'objectif est d'aider les employeurs à mieux prévenir les burn-out et autres difficultés de bien-être mental au sein de leur entreprise", détaille le cofondateur en charge du marketing et de la vente. "Pour les employés qui ne voient pas toujours ou ne veulent pas voir la situation dans laquelle ils se trouvent, Evoluno va les aider à prendre action sur des bases scientifiques."

L’application peut être vue comme une porte d’entrée qui va révéler un état de fragilité ou un trouble mental et proposer de premiers exercices pour y remédier. Mais s’il apparaît que la personne est à haut risque de burn-out ou de dépression, Evoluno va lui proposer d’entrer en contact avec un psychologue de son réseau (une centaine de professionnels).

Une levée de fonds pour accélérer

Cela fait un peu plus d'un an que la HealthTech a commencé à proposer sa solution aux entreprises. Elle compte, à ce jour, une dizaine de clientes (Medi-Market, Scarlet, Hermès…). Avec un impact réel puisque, "entre 30 et 50 % des membres du personnel s'inscrivent et témoignent d'une amélioration" de leur état. Fin décembre, Evoluno a, en outre, remporté un appel d'offres du Service public fédéral Stratégie&Appui (Bosa), de quoi toucher, potentiellement, plusieurs dizaines de milliers de personnes.

Financièrement, Evoluno vient de boucler une première levée de fonds de 600 000 euros auprès du réseau BeAngels et de partenaires institutionnels (Finance&Invest Brussels, Digital Attraxion et Invest BW). Ces capitaux doivent servir à rendre la solution digitale encore plus simple à utiliser, à enrichir le contenu des "micro-apprentissages" et à accélérer le développement commercial.

En bref

Société : Evoluno a été fondée en 2020 par Alexandre Vandermeersch, Matthieu Gilson, Gilles Nisol et Benjamin Manzi. Ils ont été rejoints par Egide Altenloh.

Investisseurs : E-Health Venture, Smile Impact, Go Green, BeAngels, Finance&Invest Brussels, Digital Attraxion et Invest BW.

Site :https://www.evoluno.com

Particularité : Anne Cambier, qui a passé plus de quinze ans chez Orange Belgique (dont quatre comme "Chief People Officer"), a investi dans Evoluno. Elle siège au conseil d'administration, tout comme Claire Munck, CEO de BeAngels.

Sur le même sujet