Les bières spéciales rencontrent de plus en plus de succès

Tout profit pour la malterie du Château à Beloeil qui propose plus d'une centaine de malts différents à ses clients brasseurs.

La Libre Eco avec Belga
Les bières spéciales rencontrent de plus en plus de succès
©Shutterstock

La consommation de la pils accuse le coup depuis plusieurs années, alors que les bières spéciales rencontrent de plus en plus de succès. Tout profit pour la malterie du Château à Beloeil qui propose plus d'une centaine de malts différents à ses clients brasseurs. La croissance de l'entreprise hennuyère ne s'arrête pas là puisqu'elle a étendu ses activités ces dernières années au développement de produits végan et à la production de poudre de lait et de ses dérivés, via ses deux filiales Castle Ingredients et Castle Dairy, établies à Hombourg. Une nouvelle usine s'étendant sur quatre hectares devrait d'ailleurs être opérationnelle l'an prochain à Lontzen en Communauté germanophone. La Belgique a récemment franchi le cap des 400 brasseries alors qu'elle n'en comptait que 130 en 2010. La croissance de la malterie du Château a démarré plus tôt, lors de la reprise en 2003 par Jean-Louis Dourcy, toujours en place comme CEO. De trois travailleurs à l'époque, la société en compte désormais une centaine.

La production des 40.000 tonnes de malt se fait toujours sur le site historique de Beloeil qui a vu le jour en 1868. Le conditionnement et la logistique se font à Ghlin d'où part le produit fini. Nonante-six pour cent de cette production est destinée à l'étranger.

Alors qu'elle ne comptait que 12 clients en 2003, la malterie répond aux demandes de 3.600 brasseries aujourd'hui et est également fière de proposer du malt de whisky, la seule à le faire en Europe en dehors de l'Ecosse. Une cinquantaine de distilleries sont clientes de la malterie du Château.

Le maltage est une activité très énergivore, mais le responsable ne ménage pas ses efforts pour rendre ses différents sites plus verts. La toiture des bâtiments a ainsi été recouverte de panneaux photovoltaïques et 85 % des matières premières sont acheminées par le canal Balton-Ath qui traverse le site de Beloeil.

Le ministre wallon de l'Agriculture, Willy Borsus, qui visitait vendredi l'entreprise avec son collègue du fédéral David Clarinval et avec la députée provinciale Fabienne Devillers, a salué la "leçon d'entrepreneuriat". "En tant que malteur, vous contribuez à maintenir la Belgique sur la carte du monde en termes d'excellence agro-alimentaire."