Meta est autorisé à racheter Giphy, mais à certaines conditions

L'une des conditions de ce rachat : laisser la base de données de Giphy à la disposition des concurrents pendant cinq ans.

La Libre Eco avec Belga
Lorsque Meta a décidé d'acheter Giphy au printemps 2020, l'entreprise a déclaré que la moitié des animations envoyées via Giphy se retrouvaient sur Facebook, Instagram, Messenger et WhatsApp.
Lorsque Meta a décidé d'acheter Giphy au printemps 2020, l'entreprise a déclaré que la moitié des animations envoyées via Giphy se retrouvaient sur Facebook, Instagram, Messenger et WhatsApp. ©Shutterstock

La société mère de Facebook, Meta, a reçu l'autorisation de l'autorité de surveillance autrichienne de racheter le site de gifs Giphy. Toutefois, le groupe américain doit s'engager à laisser la base de données à la disposition des concurrents pendant cinq ans.

Un tribunal de Vienne demande également à Meta de contribuer à la mise en place d'une alternative à Giphy dans les sept ans.

Les gifs sont de courtes animations utilisées pour pimenter les conversations sur les médias sociaux. Ils peuvent également être utilisés pour afficher de la publicité.

Nuisance à la concurrence ?

Lorsque Meta a décidé d'acheter Giphy au printemps 2020, l'entreprise a déclaré que la moitié des animations envoyées via Giphy se retrouvaient sur Facebook, Instagram, Messenger et WhatsApp.

Auparavant, l'organisme britannique de surveillance du marché avait jugé que le rachat de Giphy par Meta nuisait trop à la concurrence. Les Britanniques l'ont interdit, mais Meta a fait appel.