Ama la girafe, l'outil pédagogique qui connecte les enfants du monde entier

La plateforme numérique Ama propose une correspondance moderne et pédagogique pour les enfants.

Créer du lien entre deux enfants d’horizons, de cultures et de continent différents, c’est l’objectif de la solution belge Ama.
Créer du lien entre deux enfants d’horizons, de cultures et de continent différents, c’est l’objectif de la solution belge Ama. ©D.R.

La start-up de la semaine

Créer du lien entre deux enfants d’horizons, de cultures et de continent différents, c’est l’objectif de la solution belge Ama. Créé il y a à peine trois mois, Ama est un outil pédagogique qui permet aux enfants de développer leurs compétences transversales tout en améliorant leur bien-être. Par le biais des familles ou de classes, Ama forme des binômes entre enfants afin de constituer une communauté bienveillante.

Derrière le mot Ama se cache une girafe. Pourquoi cet animal ? "Les girafes possèdent le plus grand cœur de tous les mammifères terrestres afin de permettre au sang de circuler de la tête aux pieds" , explique la fondatrice du projet, Séverine de Sadeleer, anthropologue belge spécialisée en santé publique.

La girafe est en fait une peluche 100 % bio en coton bio. "Elle est tellement douce que certains enfants qui ne dormaient pas avec un doudou la garde avec eux au moment d'aller au lit" , ajoute Séverine de Sadeleer. Sur la peluche, rien n'est laissé au hasard, même pas les couleurs des trois poches en forme de cœur. "Le bleu est le symbole du partage et de la communication, le jaune de l'énergie positive et la symbolique d'amitié. Et enfin le rouge est là pour partir à l'aventure et découvrir ses émotions" , précise la fondatrice. "Le rose que l'on retrouve sur les joues de la peluche est symbole de tendresse et de douceur."

La peluche fait partie d'un set, composé d'un sac, d'une BD et de l'accès à la plateforme. Le set est au prix de 59 euros. Pour cinq sets achetés, Ama offre un set solidaire à une association. "J'en ai déjà donné plus de 300" , ajoute Séverine de Sadeleer.

Une boîte aux lettres numérique

La plateforme numérique Ama permet aux enfants d'entrer en contact avec un autre enfant du même âge pour former un binôme avec qui il sera possible de partager, soit juste avec son binôme, soit avec l'ensemble de la communauté, toutes les aventures vécues avec la girafe via des photos, dessins et vidéos et découvrir son quotidien, son mode de vie et ses coutumes. "C'est une sorte de correspondance épistolaire numérique" , précise la fondatrice. "Ce n'est pas du tout un réseau social qui rend dépendant mais une plateforme bienveillante."

La plateforme numérisée est sécurisée et s'inscrit dans l'éducation aux médias. " Les relations virtuelles sont inévitables dans notre société. Il faut donc encourager les enfants à adopter un comportement respectueux des autres en ligne."

Pour le moment, une cinquantaine d'écoles et plus de 200 particuliers participent au projet Ama. Ceux-ci sont basés en Europe et en Afrique, principalement en Belgique, en France, en Suisse, au Bénin, Burundi, Congo, Niger, Rwanda ou Sénégal. "Nous avons également des contacts au Canada pour développer le projet du côté francophone" , précise Séverine de Sadeleer.

L'équipe est composée de six personnes. La fondatrice s'est entourée de gens passionnés par le monde de l'enfance. Virginie Santels, autrice de livres, travaille à temps plein sur le projet. Les autres membres participent plus ponctuellement comme Ève Gentilhomme et Nicolat Viot, les illustrateurs. "Je peux aussi compter sur l'expérience de psychologue et psychanalyste de Diane Drory et Brigitte Broquelaire" , ajoute Séverine de Sadeleer.

Le set Ama est disponible dans plusieurs magasins de jouets mais aussi dans les hôpitaux et en librairies.