Le premier investissement du Fonds de relance belge va à la société technologique Rombit

Rombit utilisera cet argent pour acquérir davantage de composants électroniques rares sur le marché mondial. L'entreprise veut doubler ses effectifs en Belgique et quadrupler ses exportations de produits.

La Libre Eco avec Belga
Le premier investissement du Fonds de relance belge va à la société technologique Rombit
©Belga Image

Le gouvernement belge investit 20 millions d'euros dans l'entreprise technologique Rombit. C'est ce qu'a annoncé mardi le ministre des Finances Vincent Van Peteghem (CD&V). Rombit, surtout connue pour le bracelet de sécurité numérique Romware, est la première entreprise à recevoir de l'argent du Fonds de relance belge (FRB). Ce fonds a été lancé en septembre 2021 pour mieux accompagner les entreprises dans la reprise post-Covid. "Ce premier investissement est le coup d'envoi concret de notre Fonds de transformation", a déclaré le ministre Van Peteghem. "Dans les mois à venir, nous offrirons à encore plus d'entreprises belges saines et ambitieuses un coup de pouce après la crise du corona."

Le premier investissement de 20 millions d'euros est destiné à la société anversoise Rombit. Cette entreprise âgée de dix ans est spécialisée dans les solutions technologiques pour la sécurité des sites industriels. Pendant la crise du coronavirus, la société a fait parler d'elle dans le monde entier avec Romware, l'un des premiers bracelets qui surveillent les règles de distanciation en atelier. L'appareil a également de nombreuses autres applications pour promouvoir la sécurité sur les sites des entreprises.

"Le Romware a une application pour la distanciation sociale et la recherche de contacts. Mais les fonctions corona ne sont que quelques exemples de la sécurité sur le lieu de travail", déclare Evert Bulcke, directeur de l'exploitation de Rombit. "Par exemple, Romware comprend un système de prévention des collisions avec les chariots élévateurs, mais aussi la détection des chutes de personnes."

Rombit utilisera cet argent pour acquérir davantage de composants électroniques rares sur le marché mondial. L'entreprise veut doubler ses effectifs en Belgique et quadrupler ses exportations de produits.

L'investissement dans Rombit s'élève à 15 millions d'euros en obligations convertibles et à 5 millions d'euros sous forme d'actions. Le Fonds de Transformation représente un total de 750 millions d'euros dans les budgets fédéraux, déclare le ministre Van Peteghem. "De nouveaux projets sont encore dans le pipeline dans les semaines et les mois à venir".