La maison mère de British Airways annule ses vols vers Moscou et en redirige d'autres : "Cela pourra entraîner des temps de vol plus longs"

La décision a été prise quelques minutes après l'annonce par la Russie de l'interdiction de son espace aérien à tous les avions liés au Royaume-Uni.

La Libre Eco avec AFP
La maison mère de British Airways annule ses vols vers Moscou et en redirige d'autres : "Cela pourra entraîner des temps de vol plus longs"
©Belga Image

Le groupe aérien IAG, maison mère de British Airways et Iberia, a annoncé vendredi matin annuler ses vols vers Moscou et rediriger ceux empruntant l'espace aérien russe, quelques minutes après l'annonce par la Russie de l'interdiction de son espace aérien à tous les avions liés au Royaume-Uni.

"Nous avons pris la décision d'annuler aujourd'hui la liaison aérienne que nous avons à destination de Moscou" et de "rediriger les vols vers Singapour et Delhi pour ne pas survoler la Russie", a indiqué vendredi le directeur général Luis Gallego lors d'une conférence d'investisseurs après la publication des résultats du groupe.

"Nous surveillons l'impact de cette crise sur IAG. Mais la capacité de vol que nous avons vers l'est est très réduite" et "nous sommes en mesure de rediriger tous les vols que nous assurons actuellement" a-t-il ajouté.

"Nous avons suspendu nos vols vers Moscou et l'utilisation de l'espace aérien Russe à la suite de la confirmation des restrictions du gouvernement russe", a précisé British Airways dans un communiqué transmis à l'AFP, indiquant qu'elle avait jusqu'ici trois vols par semaine vers Moscou mais aucun vers l'Ukraine.

"Il s'agit clairement d'un problème hors de notre contrôle. Nous informons les clients des services annulés et offrons un remboursement complet", a précisé la compagnie, disant "suivre la situation de près".

Action réaction

Pour les vols qui devront désormais éviter la Russie, "le changement d'itinéraire pourra entraîner des temps de vol plus longs", a prévenu encore British Airways.

La décision de la compagnie intervient après les sanctions imposées par Londres à la compagnie aérienne russe Aeroflot en réaction à l'invasion russe de l'Ukraine et à l'annonce en retour par la Russie de bannir de son espace aérien tous les avions liés au Royaume-Uni.

L'espace aérien russe est interdit à tous les avions "appartenant, loués ou exploités par une personne liée à la Grande-Bretagne" et ceux qui y sont enregistrés, a annoncé vendredi le régulateur aérien russe Rosaviatsia dans un communiqué.

L'interdiction concerne non seulement les vols à destination de la Russie mais aussi ceux survolant le territoire russe, un espace clé reliant l'Europe à l'Asie, a précisé la même source. Le groupe aérien IAG a annoncé vendredi avoir divisé par plus de deux sa perte nette en 2021 grâce à la reprise progressive du trafic au cours de l'année, et espère voir ses résultats redécoller cette année.

Luis Gallego a assuré que les vols qui devront changer d'itinéraire n'empêcheront pas le groupe de "maintenir le programme" de vol qu'il avait prévu.